Paris Match Belgique

Pourquoi plus de 100 baleines viennent de s’échouer en Australie

Baleines échouées

Les baleines se sont échouées en masse | © Belga / AFP PHOTO / WESTERN AUSTRALIA DEPARTMENT OF BIODIVERSITY CONESERVATION AND ATTRACTIONS

Environnement

Pas moins de 150 baleines se sont échouées sur les côtes australiennes, à 315 km de Perth (sud-ouest) vendredi. La moitié des mammifères ont été retrouvés morts, rapporte le média public ABC.

Les baleines ont échoué à un kilomètre d’une rampe pour bateaux à Hamelin Bay près de la ville d’Augusta, selon le département de la Pêche australien. Il s’agit à priori de baleines pilotes qui ont été repérées par un pêcheur vers 06h00 du matin non loin d’un cap au sud-ouest de l’île-continent. Alors que la moitié des baleines échouées sont mortes, certaines nagent non loin de la côte.

Lire aussi > 177 baleines tuées « pour la science » au Japon

« Approxivativement la moitié, ou 75, actuellement sont décédées et les 50 à 75 restantes sont échouées, 15 à 20 nagent », a commenté Ben Tonnock, coordinateur de service aux visiteurs du département de la conservation de la biodiversité. Il recommande aux personnes alentour de ne pas s’approcher des animaux. « Nous supervisons les animaux et leurs soins ainsi que le sauvetage de ceux encore en vie », a ajouté M. Tonnock. Des mises en garde sont aussi formulées relatives à la présence de requin suite à cet incident. En 2009, 80 baleines pilotes étaient aussi décédées massivement à Hamelin Bay.

Jamais séparées

Et si la cause officiel de cet échouement massif n’est pas encore connue, les experts avancent déjà plusieurs théories. En ce qui concerne le nombre conséquent de baleines, d’abord, cela s’explique par le caractère extrêmement sociable des baleines pilotes, qui ont tendance à se déplacer en masse. Ce qui expliquent pourquoi quand elles s’échouent, les dommages sont conséquents : en 1996, ce n’étaient pas moins de 320 baleines qui s’étaient échouées ensemble dans la région. Ainsi que l’a expliquée la biologiste marine Nicola Hodgins au National Geographic, « si une des baleines du groupe tombe malade, les autres ne vont pas vouloir l’abandonner. Or une baleine malade va avoir tendance à se laisser porter par le courant, ce qui explique pourquoi autant de baleines peuvent s’échouer à sa suite ».

Baleines échouées
Belga / EPA/Department of Conservation NZ

Autre explication possible : les bruits sous-marins. Ainsi, les explosions soniques causées par la recherche de pétrole ou de gaz ou bien les sonars militaires peuvent être extrêmement bruyants, ce qui désoriente totalement les baleines. Ces dernières tentent alors de s’enfuir loin du bruit, ce qui les épuise, et pourrait également expliquer pourquoi elles finissent leur course à bout de forces sur le sable.

CIM Internet