Paris Match Belgique

Des empreintes de dinosaures découvertes sur la côte écossaise

dinosaures

Les paléontologues ont trouvé des empreintes de dinosaures carnivores et herbivores. | © AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Environnement

De nouvelles empreintes de dinosaures découvertes sur l’Île de Sky, en Ecosse, ont permis aux chercheurs de comprendre davantage le Jurassique moyen, une période peu connue de l’évolution des dinosaures.

L’Île de Skye est aujourd’hui un lieu magique pour les amoureux des grands espaces verts, avec ses falaises, sa beauté sauvage, ses moutons et ses macareux. Mais il y a plus de 160 millions d’années, d’autres bêtes, bien plus imposantes et terrifiantes, y laissaient leurs marques. Des chercheurs ont trouvé des dizaines d’empreintes de dinosaures sur la côte de l’île, rapporte National Geographic. Elles appartiennent plus spécifiquement à des sauropodes, des gigantesques dinosaures herbivores à long cou, qui ont parcouru l’île écossaise au cours du Jurassique moyen. « Ces empreintes montrent à quel point les sauropodes sont tellement plus gros que tout le reste et que les paléontologues sont rarement à la recherche de quelque chose de cette envergure au début », explique Michael Habib, paléontologue de l’Université de Californie du Sud. Selon Stephen Brusatte, co-auteur de l’étude cité par The Guardian, ces sauropodes auraient pu peser plus de 10 tonnes et faire jusqu’à 15 mètres de longueur. « Ils étaient les plus grandes choses vivant sur la Terre à l’époque », ajoute-t-il.

Lire aussi > Australie : des vandales endommagent une empreinte de dinosaure

Au milieu de ces empreintes, parfois aussi grandes que des pneus de voiture, les chercheurs ont également trouvé d’autres traces appartenant à une autre espèce, carnivore cette fois-ci : les théropodes, un cousin primitif du T-rex.

Dinosaures aventuriers

Cette récente découverte, publiée dans la Scottish Journal of Geology donne un rare aperçu des comportements des dinosaures durant le Jurassique moyen, période s’étendant de 174 à 164 millions d’années acn qui, a donné peu de fossiles jusqu’à présent. Une période assez importante pour le paléontologue Brusatte. « Les premiers oiseaux se sont envolés vers le ciel et les premiers tyrannosaures évoluaient », raconte-t-il. « L’Île de Skye est l’un des seuls endroits où on peut trouver ces fossiles ».

Lire aussi > Quand des dinosaures gigantesques arpentaient le massif du Jura

Si des premières découvertes en 2015 suggéraient que les dinosaures passaient leur temps à traîner autour des lagunes, ces nouvelles empreintes prouvent que l’eau n’était pas le seul environnement autour duquel ils vivaient. « Nous disons maintenant qu’ils étaient si dynamiques et si énergiques (…) qu’ils exploraient probablement tous les environnements possibles« , rectifie l’auteur de l’étude.

CIM Internet