Paris Match Belgique

Le coup de gueule artistique des plages d’Europe contre le plastique

L'oeuvre de Jehan-Benjamin Tarain, sur la plage française du Chay, à Royan. | © Facebook : European Environmental Bureau

Environnement

En tout, six fresques géantes seront réalisées sur différentes plages d’Europe, notamment la Grande-Bretagne, l’Espagne, les Pays-Bas ou encore le Portugal.

 

Depuis des années, les campagnes de sensibilisation contre la pollution des océans se succèdent les unes aux autres. Parce que le plastique continue de s’accumuler dans les océans et que la vie marine est toujours plus menacée.

« Débarrassez-vous du plastique ! »

Cette fois, le Bureau Européen de l’Environnement a décidé de sensibiliser autrement (et de voir les choses en grand). Dans le cadre de sa nouvelle campagne, l’organisation de protection de l’environnement a fait appel au talent de l’artiste Jehan-Benjamin Tarain en lui demandant de réaliser une fresque de 35 mètres carré de sable sur la plage française du Chay, à Royan. L’objectif, attirer l’attention des consommateurs (ainsi que celle de l’industrie et des gouvernements) sur l’urgence d’en finir avec le plastique. En guise d’illustration, un dauphin qui envoie valser une bouteille en plastique avec le hashtag : #BreakFreeFromPlastic (Traduction : Débarrassez-vous du plastique !).

Lire aussi > Le coup de gueule d’une reine de beauté contre la pollution plastique

Comme le rapporte le Huffington Post, une deuxième fresque de 40m² est apparue sur l’île de Sylt, en Allemagne. Avec la patte d’un nouvel artiste d’origine allemande, Tim Hoekstra. En tout, six fresque géantes seront réalisées sur différentes plages d’Europe, notamment la Grande-Bretagne, l’Espagne, les Pays-Bas ou encore le Portugal, précise le Huffington Post. Elles seront créées d’ici le 22 avril, lors de la Journée mondiale de la Terre qui cette année, sera dédiée à la lutte contre la pollution plastique.


29 kilos de plastique retrouvés dans l’estomac d’un cachalot

Chaque année, plus de huit millions de tonnes de plastique atterrissent dans les océans, selon les derniers chiffres de la campagne « Cleanseas » lancée en février 2017. causant des ravages sur la faune et la flore marines, la pèche et le tourisme, et coûtent au moins huit milliards de dollars de dommages aux écosystèmes marins. À l’heure actuelle, la pollution plastique fait figure de septième continent et cause des ravages sur la faune et la flore marines.

Lire aussi > Plastique dans le sel : le goût amer de la pollution des océans

Ce samedi 7 avril, l’autopsie d’un cachalot échoué sur une plage espagnole en février dernier a révélé que 29 kilos de plastique ont été retrouvés dans l’estomac de ce géant des mers. Une triste découverte qui en dit long sur les efforts qu’il reste encore à faire…

 

CIM Internet