Paris Match Belgique

Pokémon Go se met à la chasse aux déchets

pokemon go

Rendez-vous le 22 avril à Louvain-La-Neuve ou Ostende. | © Unsplash

Environnement

Pour la Journée de la Terre le 22 avril prochain, le développeur de Pokémon Go, Niantic, se met au vert en récompensant ses joueurs qui ramasseront des ordures.

Grand nettoyage de printemps en vue. Après avoir créé un raz-de-marée en été 2016, formé par des millions de gamers à la recherche de Pikachu et de Chenipan, Pokémon Go tente à nouveau de rassembler des foules dans un but plus écologique cette fois. À l’occasion de la Journée de la Terre qui se tient le 22 avril prochain, Niantic, le développeur du jeu, veut encourager ses joueurs à ramasser les ordures qu’ils croisent dans les lieux publics, là où ils espèrent attraper des créatures.

Lire aussi > La Russie s’est servie de Pokémon Go pour manipuler les élections américaines

« Chez Niantic, nous croyons qu’il faut prendre soin de la planète et nous invitons tout le monde à nous aider à rendre le monde plus propre », peut-on lire sur le site de Pokémon Go. Dans un communiqué cité par Le Soir, le PDG de l’entreprise John Hanke a déclaré que « la Journée de la Terre est un incroyable mouvement et une occasion de faire équipe avec des amis et des voisins pour rendre le monde et nos communautés plus saine et durable ». Pour mener à bien cette initiative verte, Niantic s’est associé avec plusieurs ONG à travers le monde.

Récompenses à la clé

Mais les dresseurs ne repartiront pas seulement avec la satisfaction d’une rue ou d’une plage propres. Les participants recevront également des récompenses virtuelles et uniques : deux fois plus de poussières d’étoiles pour les Pokémons de type sol, eau et herbe pendant 48 heures, si l’événement rassemble plus de 1 500 personnes. S’ils sont plus de 3 000 à y prendre part dans le monde, ils en gagneront trois fois plus.

Lire aussi > Pokémon le film : Ryan Reynolds sera le détective Pikachu

Les collectes en Belgique

Pour pouvoir profiter de ces récompenses, il faudra se rendre à l’un des 42 événements organisés dans 12 pays à travers le monde. En Belgique, Niantic s’est associé avec Surfrider, une association européenne qui oeuvre pour la protection des océans. En Wallonie, le rendez-vous est à Ottignies-Louvain-La-Neuve pour nettoyer la Dyle, alors qu’en Flandre, ce sera du côté de la plage d’Ostende.

Mots-clés:
déchets Pokémon Go
CIM Internet