Paris Match Belgique

Six alternatives pour éviter les touristes du Bois de Hal

bois de hal

Le tapis violet du Bois de Hal. | © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Environnement

Comme chaque printemps, le Bois de Hal se recouvre d'un tapis de jacinthes sauvages, attirant aussi de plus en plus de visiteurs. Pour observer le même spectacle féérique, voici six alternatives, sans les touristes.

Grâce à la magie de son tapis violet, mais aussi à sa proximité de Bruxelles, le Bois de Hal est envahi de visiteurs locaux et étrangers, chaque année à la même période. Avec Internet et les réseaux sociaux, la réputation de ce bois de 552 hectares a dépassé les frontières et attire chaque année, à la mi-avril, de plus en plus de touristes qui ne respectent pas toujours la délimitation de sentiers pour obtenir plus de likes sur Instagram. Le week-end dernier, "c'était surtout un envahissement", déclare à Belga le directeur de la zone forestière du Brabant Flamand. Mais le Bois de Hal est loin d'être le seul en Belgique à offrir une promenade féerique entourée de millions de jacinthes sauvages. D'autres alternatives existent, moins fréquentées.

Lire aussi > Bois de Hal : Les touristes mettent en danger le tapis violet

Bois du Grand Bon Dieu

Direction tout d'abord Thuin, au sud-ouest de Charleroi. Dans le Bois du Grand Bon Dieu, situé dans la vallée de la Sambre, le sol tapissé de jacinthes sauvages est le lieu de promenade idéal où profiter de l'arrivée du printemps dans cette région.

Kluisbos

Dans les Ardennes flamandes, à la frontière linguistique entre la Flandre orientale et le Hainaut, se trouve le Kluisbos, un bois de 300 hectares près du Mont de l’Enclus (Kluisbergen) recouvert de jacinthes sauvages. Mais ce tapis violet n'est pas le seul atout de ce bois flamand : les amoureux de la nature apprécieront également les magnifiques vues et une faune et une flore variées.

Bois de Ghlin et de Silly

Toujours dans le Hainaut, il est aussi possible d'admirer ce spectacle qui ne semble plus si unique. Dans le Bois de Ghlin, au nord de Mons, par exemple, les clochettes violettes font également leur apparition en avril. Entre Ath et Enghien, les visiteurs trouveront leur bonheur dans le Bois de Silly qui se recouvre d'anémones des bois, de jacinthes sauvages, et d'ail des ours.

Lire aussi > 5 balades pour profiter du grand air en Belgique

bois de ghlin
Wikimédia

Muziekbos

Près de Renaix, dans les Ardennes flamandes, le Muziekbos d'une superficie de plus de 130 hectares est l'endroit idéal pour prendre une bouffée d'air frais sur les pentes de la forêt, tout en écoutant la douce mélodie des feuilles agitées par le vent.

Kemmelbos

Point culminant de la province de Flandre occidentale, le Mont Kemmel du haut de ses 156 mètres offre sur son flanc un autre bois parcemé de jacinthes sauvages. De nombreuses promenades pour les observer débutent à Kemmel même.

Brakelbos

Toujours dans les Ardennes flamandes, le Brakelbos est un bois de hêtres et de houx de 52 hectares où certains arbres ont même 100 ans, situé à la frontière linguistique du Hainaut. Chaque printemps, en plus des jacinthes sauvages, le bois se recouvre de jonquilles sauvages, d'anémones des bois et de sceaux de Salomon.

Mots-clés:
bois de hal jacinthes
CIM Internet