Paris Match Belgique

Juste avant de mourir, Stephen Hawking aurait résolu l’un des mystères de l’Univers

Stephen Hawking a rejoint les étoiles, mais il laisse derrière lui un héritage inestimable. | © EPA/STEFAN ZAKLIN

Environnement

Son dernier article consacré aux univers multiples, coécrit avec un scientifique belge, a été envoyé deux semaines avant sa mort, le 14 mars 2018.

Stephen Hawking a rejoint les étoiles, mais il laisse derrière lui un héritage inestimable. L’ultime publication de l’astrophysicien ne serait pas loin de venir à bout de l’une des énigmes du cosmos. Parue le 27 avril dernier dans le Journal of High-Energy Physics, elle répond à des théories sur le commencement de l’Univers sur lesquelles il a travaillé toute sa vie.

Lire aussi > 5 découvertes de Stephen Hawking qui ont changé notre vision du monde

Les univers multiples, la recherche de toute une vie

Dès les années 1980, Stephen Hawking avance que le Big Bang a donné naissance à de nombreux univers parallèles "de poches" il y a 14 milliards d’années. Des univers qui peuvent aussi ressembler comme deux gouttes d’eau au nôtre ou bien répondre à des lois physiques totalement différentes, n’ayant ni Terre ni étoiles, résume 20 Minutes. Une variété infinie et imprévisible de scénarios qui ne l’avait pas satisfait à l’époque. Mais il n’avait pas dit son dernier mot.

Mieux comprendre l’origine de nos lois physiques, et comment l’Univers est apparu 

Sa dernière publication, écrite avec le Belge Thomas Hertog, affirme aujourd’hui que tous les univers répondent bel et bien aux mêmes lois physiques. Concrètement, cela signifie que l’étude de notre propre cosmos permettrait de se forger une opinion sur tous les autres univers parallèles. Et surtout, de « mieux comprendre l’origine de nos lois physiques, et comment l’Univers est apparu », a expliqué le scientifique de la KU Leuven à la BBC.

Une hypothèse qui, si elle est concluante, aurait peut-être permis à Stephen Hawking d’obtenir enfin le prix Nobel…

CIM Internet