Paris Match Belgique

Koko, le gorille qui parle nous a quitté

koko gorilla

Koko et la docteur Penny Francine Paterson. | © Les films du Losange / « Koko, le gorille qui parle »

Environnement

Le célèbre gorille Koko, connue pour sa maîtrise du langage des signes, est morte à l’âge de 46 ans.

Paisiblement, durant son sommeil, la célèbre Koko s’en est allée. Le gorille, au nom originel de Hanabi-ko, était mondialement connue pour sa maîtrise de plus de mille signes du langage. Elle était née au zoo de San Francisco en 1971 et était devenue une icône de son espèce.

Lire aussi > Jane Goodall veille sur la planète des singes

Adepte du selfie

© National Geographic, octobre 1978.

Koko est rapidement devenue célèbre après avoir appris le langage des signes avec la docteur Penny Francine Paterson, créatrice de The Gorilla Foundation, basée dans les Monts de Santa Cruz en Californie.

Des qualités empathiques hors norme

Les qualités d’intelligence et d’empathie de l’animal ont émerveillé et inspiré des millions de personnes à travers la planète. Koko a notamment été deux fois en couverture du magazine National Geographic et filmée dans de nombreux films et documentaires.

La première couverture la montrait prenant une photo d’elle-même face à un miroir, en 1978. Tandis qu’on ne pouvait que craquer devant la seconde, la montrant avec son petit chaton « All Ball ».

© National Geographic, 1985, Conversation with a gorilla.

La réalisatrice Barbet Schroeder avait filmé Koko pour son projet « Koko, le gorille qui parle ».

Selon un chercheur de l’université du Wisconsin au États-Unis, Koko avait même développé des « sons nouveaux ». Elle avait ainsi appris à tousser à la demande, performance guère impressionnante pour un être humain mais inédite pour un singe car « elle exige une fermeture volontaire du larynx ». Autres prouesses : Koko imitant une conversation téléphonique en marmonnant dans un portable, faisant semblant de se moucher ou parvenant même à jouer de la flûte…

Sa rencontre avec Robin Williams

La rencontre la plus médiatisée de Koko fut sans aucun doute celle avec l’acteur Robin Williams, dans une vidéo drôle et touchante.

Lire aussi > Qui a tué Dian Fossey, la voix des gorilles ?

The Gorilla Foundation, dans un communiqué, a loué les capacités extraordinaires de ce gorille femelle hors du commun : « Ce que Koko nous a appris sur les facultés comportementales et cognitives des gorilles aura été un d’un impact profond et continuera à nous aider à comprendre le monde ».

CIM Internet