Paris Match Belgique

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte en Chine

dino china

Image d'illustration. | © Pexels

Environnement

Une équipe de paléontologues a annoncé la découverte de fossiles d’une nouvelle espèce de dinosaures dans le nord-ouest de la Chine.

C’est la revue scientifique Nature qui a révélé la découverte. Des fossiles ont été retrouvés le 24 juillet au nord-ouest de la Chine, témoignant de l’existence jusqu’à présent insoupçonnée d’une nouvelle espèce de dinosaures. Il s’agirait d’un néosauropode, un groupe d’herbivores au long cou qui comprend notamment le brontosaure et le diplodocus.

Lire aussi > États-Unis : La plus grande empreinte de dinosaure jamais découverte

Les gigantesques sauropodes à long cou forment un groupe emblématique de dinosaures qui compte aujourd’hui une nouvelle espèce connue sous le nom de Lingwulong shenqi. Ce monstre d’écailles répond au doux surnom d’ « incroyable dragon », Lingwu étant la province où ses vestiges ont été découverts et long shengi pour « incroyable dragon », rapporte le site du réseau télévisé américain ABCnews.

Une remise en cause de l’histoire des dinosaures

La bête pouvait atteindre une imposante taille variant de 10 à 17 mètres de long et était vraisemblablement végétarienne. Elle serait apparue quelques 174 millions d’années plus tôt, avant tout autre membre de sa famille reptilienne, dont les premiers spécimens remontent à l’ère du Jurassique, 163 millions d’années avant notre ère.

Reproduction du squelette de l’espèce découverte. © « Nature » (Capture d’écran).

Lire aussi > Un dinosaure géant vieux de plus de 200 milllions d’années découvert en Argentine

« La découverte de Lingwulong repousse les origines de nombreux groupes de dinosaures sauropodes que nous considérons comme les plus emblématiques, et remet en cause de nombreuses idées conventionnelles sur l’histoire biogéographique des dinosaures », explique Philip Mannion, paléontologue à l’Impérial College de Londres (Royaume-Uni), et principal auteur de l’étude. Si Lingwulong est effectivement un diplodocide, c’est également le premier à être découvert en Asie de l’Est.

 

 

CIM Internet