Paris Match Belgique

Pourquoi il ne faut pas jeter ses lentilles dans les toilettes

Image d'illustration. | © Unsplash / Daniil Kuželev

Environnement

Deux chercheurs dénoncent le mauvais recyclage des lentilles de contact, responsables de la pollution des océans, et rappellent à ceux qui en portent de ne plus les jeter n’importe comment.

Sacs en plastiques, bouteilles, cotons tiges, pailles, brosses à dents… Aujourd’hui, la pollution plastique est partout, même là où on ne l’attendait pas. Malgré l’évolution des mesures visant à réduire l’ampleur des dégâts, notamment dans les océans, de nombreux objets du quotidien continuent de polluer la planète, dont certains que l’on aurait à peine soupçonné.

Bon débarras

« Quand vous pensez à la pollution plastique, les lentilles de contact ne sont probablement la première chose qui vous vient à l’esprit. » Pourtant, avec 45 millions de porteurs de lentilles de contact aux États-Unis, deux chercheurs américains se sont penchés sur une simple question : comment ces millions de personnes se débarrassent-elles de ce type de plastiques ?

Lire aussi > Une enzyme dévoreuse de plastique créée par hasard par des scientifiques

Rolf Halden, directeur du Biodesign Center for Environmental Health Engineering de l’université d’État de l’Arizona, et Charlie Rolsky, chercheur postdoctoral, ont mené l’enquête auprès de 400 personnes portant des lentilles de contact. Leurs recherches ont révélé que 15 à 20% des personnes concernées ont déjà jeté leurs lentilles dans les toilettes ou dans l’évier de la salle de bain. Conclusion, un nombre important de lentilles atterrissent régulièrement dans les usines de traitement des eaux usées, comme ont pu l’observer les auteurs de cette étude relayée par le Time.

Parasites en plastique

Concernés par le devenir de ces lentilles condamnées aux eaux usées, Rolf Halden et Charlie Rolsky se sont aperçus que dans leur processus de dégradation, les lentilles ne se décomposaient pas totalement, laissant sur leur passage de petites particules de plastique qui se faufilent dans les océans et menacent la vie sous-marine.

Lire aussi > Les microplastiques à l’assaut de la banquise de l’Arctique

Si comme le soulignent les chercheurs, les lentilles de contact constituent une « très petite fraction » des déchets plastiques retrouvés dans les océans, ceux qui en portent doivent néanmoins tâcher de s’en débarrasser correctement. Ainsi leurs conseillent-ils de bien jeter leurs lentilles à la poubelle, tout en appelant les fabricants à faciliter le recyclage de leurs produits.

CIM Internet