Paris Match Belgique

Un congé « patte-ternité » pour les nouveaux « parents » d’animaux

animaux

Tyson, Luna, Prunelle et Nacho vous remercieront. | © Unsplash/Jametlene Reskp

Environnement

Aux États-Unis, une entreprise propose une semaine de télétravail à ses employés qui ont un nouveau chat ou chien. Cet avantage porte un nom : le congé « patte-ternité. 

L’arrivée d’un nouveau-né est toujours un événément qui nécessite beaucoup de temps et d’investissement. Pour les amoureux des animaux, le constat est le même. C’est pourquoi l’entreprise américaine Nina Hale, basée dans le Minnesota, offre à ses employés la possibilité de faire du télétravail durant une semaine pour que ces derniers puissent accueillir leur nouveau compagnon à quatre pattes dans leur foyer. Les travailleurs bénéficient ainsi d’un « fur-ternity leave », rapporte le HuffPost, ce que l’on pourrait traduire en français par « congé patte-ternité ».

Lire aussi > Les chiens les plus populaires d’Instagram

C’est Connor McCarthy qui a tout déclenché. En mai dernier, cet employé chargé de clientèle est devenu l’heureux propriétaire, ou « papa » pour certains, de Bentley, un chiot de deux mois croisé Golden Retriever et Caniche. Connor s’inquiétait de laisser l’animal seul à la maison. Solution : il a simplement demandé à son employeur s’il pouvait travailler depuis son domicile pendant une semaine, le temps que Bentley s’habitue à son nouveau chez lui (et comprenne qu’il ne faut pas détruire les coussins du salon). L’entreprise Nina Hale a rapidement accepté sa demande, et ira même plus loin. En juillet, ce « congé patte-ternité » a été ajouté officiellement à la liste des avantages de la société.

Près de trois mois après avoir adopté Bentley, Connor donne de ses nouvelles : il est propre, bien dressé et socialise bien avec les autres chiens de l’immeuble. « Cette première semaine est cruciale ».

De l’importance de ce congé « paw-ternity »

Au cours des dernières décennies aux États-Unis, de nombreuses entreprises ont révisé leurs avantages afin de conserver leurs employés et d’attirer de nouvelles recrues. Comparé à la cafétaria dernier cri, à la salle de gym ou encore à la garderie pour les enfants, les animaux de compagnie rentrent très rarement en compte pour faciliter la vie des employés, même s’ils sont encore nombreux à espérer pouvoir un jour emmener leur chien ou chat au bureau. « L’idée d’offrir des avantages qui aident simplement à garder les employés au bureau, c’est fini », confie au New York Times la vice-présidente Allison McMenimen pour qui cette clause était « une évidence ».

Lire aussi > Adoptify : Il est désormais possible d’adopter un chien qui partage vos goûts musicaux

Alors que ce type de congé ne semble pas encore exister en Belgique, nos voisins d’outre-Manche sont bien plus avancés. En 2016, un article d’USA Today évoquait déjà ce « congé patte-ternité » dans une entreprise à Manchester, en Angleterre. « De nos jours, les animaux sont comme des enfants, donc pourquoi les employés ne pourraient-ils pas avoir un congé à leur arrivée ? », expliquait à l’époque le dirigeant de la société BitSol Solution Greg Buchanan. « Nous avons eu un chiot qui venait d’un refuge et on s’est rendu compte de l’importance de s’en occuper correctement. J’ai pris une semaine de congé pour m’assurer qu’il serait bien accueilli à la maison et pour mettre des limites aux autres chiens », ajoute l’ami des bêtes avant de décider de permettre à ses employés de faire de même. Selon lui, cet avantage est essentiel pour le bien-être de l’employé et de l’entreprise. « Si vous accordez un congé de patte-ternité, vous limitez le nombre de personnes disponibles pour vous. Cependant, je crois que cela améliore définitivement le moral du personnel et les incite à travailler plus dur pour nous », conclut Greg Buchanan.

À quand chez nous ?

CIM Internet