Paris Match Belgique

L’un des plus vieux éléphant d’Afrique victime de braconnage

La population des éléphants d'Afrique vient d'enregistrer sa plus importante chute depuis 25 ans, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) | © Flickr : James Sanders

Environnement & Animaux

L’un des plus vieux éléphants d’Afrique a été tué par des braconniers dans un parc du sud du Kenya.

L’un des plus vieux et plus grands éléphants d’Afrique aux « défenses géantes » a été tué, selon l’AFP. Son corps a été retrouvé ce lundi 6 mars dans le parc national de Tsavo, au Kenya.

D’après Richard Moller, de l’organisation de protection de la faune sauvage « Tsavo Trust« , Satao II aurait été tué par une flèche empoisonnée, une technique souvent utilisée par les braconniers. « Heureusement, grâce au travail que nous réalisons en collaboration avec le Service kényan de la faune sauvage (KWS), nous avons trouvé la carcasse avant que les braconniers ne puissent lui arracher son ivoire », a-t-il indiqué à l’AFP en ajoutant qu’il ne reste désormais plus que vingt-cinq pachydermes de ce type dans le monde.

HAPPY MOTHERS DAY from us all at the TSAVO TRUST

A post shared by Tsavo Trust (@tsavotrust) on

Satao II était âgé d’environ cinquante ans et possédait deux défenses pesant plus de cinquante kilos chacune. Un trésor d’ivoire qui alimente le marché asiatique et qui attire toujours plus de braconniers.

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la population des éléphants d’Afrique vient d’enregistrer sa plus importante chute depuis 25 ans : le continent ne compte plus que 415 000 éléphants soit 111 000 de moins que lors de la dernière décennie. Environ 30 000 éléphants sont massacrés chaque année.

CIM Internet