Paris Match Belgique

Non, les orangs-outans d’Indonésie ne sont pas de plus en plus nombreux

orang-outan sumatra

Un orang-outan de Sumatra. | © EPA / MADE NAGI.

Environnement

Un groupe de chercheurs a remis en cause une étude du gouvernement indonésien selon laquelle la population d’orangs-outans augmentait.

Les populations d’orang-outans augmentent-elles en Indonésie ? « Impossible », répond un groupe de chercheurs, après les affirmations du gouvernement indonésien selon lesquelles ces primates seraient en expansion. Un rapport du ministère de l’Environnement concluait en effet que les populations d’orangs-outans (Pongo spp.) avaient augmenté de plus de 10% de 2015 à 2017. « Cette évaluation contraste fortement avec les publications récentes qui ont montré que l’orang-outan de Bornéo (P. pygmaeus) a perdu plus de 100 000 individus au cours des seize dernières années et diminué d’au moins 25% en dix ans », dénoncent les chercheurs, dans une étude publiée lundi dans la revue «Current Biology».

Lire aussi > En Indonésie, un orang-outan sauvage tente de sauver sa forêt [VIDÉO]

Ils ont félicité le gouvernement indonésien de s’intéresser au sort des orangs-outans, en documentant de manière transparente l’impact de la gestion forestière sur la faune sauvage. Toutefois, ils ont fortement remis en question les méthodes employées pour produire le rapport.

De mauvaises méthodes de comptage

Pour compter les singes, les employés du ministère se sont appuyés sur les informations de neuf sites de surveillance. Au total, en 2015, le nombre de primates s’élevait à 1153 individus, d’après les relevés. Mais un an plus tard, apprend-on dans le rapport, ce n’est plus environ 1000 individus mais 2451 qui ont été recensés. « Il est biologiquement impossible pour une population d’orangs-outans de doubler sa taille en un an », alertent les scientifiques. D’après eux, les enquêteurs n’ont pas compté correctement les transferts d’orangs-outans d’un parc national à un autre. Exemple : ils comptent l’arrivée d’un nouvel individu sur un site sans déclarer son départ de l’endroit où il se trouve. Enfin, ils ont remarqué que le gouvernement n’a utilisé que neuf parcelles d’échantillonnage alors qu’elles ne couvrent que 5% des aires de répartition des orangs-outans de Bornéo et de Sumatra. D’ailleurs, aucun orang-outan de Tapanuli n’a été recensé alors que l’espèce a été découverte en 1997 dans la forêt de Batang Toru au Nord de l’île de Sumatra, et confirmée en 2017.

© AFP / Eric FEFERBERG.

Lire aussi > Indonésie : Un orang-outan filmé en train de fumer dans un zoo

« Nous exhortons le gouvernement indonésien à revoir ses méthodes, car elles offrent une description inexacte de la réalité actuelle » […] « Il est important que le gouvernement réalise que les populations sont en déclin », a prévenu le Dr Erik Meijaard, signataire de l’étude et membre de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

CIM Internet