Paris Match Belgique

Le coup de gueule remarqué d’un Français contre le blocage du 17 novembre

17 novembre

Les carburants et le confort de la voiture vs. l'urgence écologique. | © GUILLAUME SOUVANT / AFP

Environnement

Face à la hausse du prix des carburants, plusieurs initiatives ont vu le jour, en France et en Belgique, afin d’appeler la population à bloquer le pays le 17 novembre prochain. Mais certains, comme Anthony Hamon, dénoncent plutôt l’urgence de cesser de polluer pour sauver la planète.

« Va te faire foutre avec ton 17 novembre ». Le message est clair et assez cru. Diffusé le 1 novembre, la publication d’Anthony Hamon, un Français originaire de Tours, a été partagée plus de 100 000 fois. Une surprise pour ce père de famille qui voulait simplement répondre à un ami avec qui il s’était pris la tête, explique-t-il. C’est une énième invitation à participer au fameux blocage du 17 novembre qui l’a amené à pousser ce coup de gueule, alors qu’il regardait une vidéo de la fondation WWF expliquant que 60% des animaux sauvages avaient disparu en 44 ans à côté de son fils de deux ans qui tournait tranquillement les pages de T’choupi au Zoo. « Nos générations butent tout sur cette planète, mon fils ne verra pas la moitié des animaux du Zoo de T’choupi dans 20 ans », écrit le père de famille en colère. « Il y a plus de plastique que de poissons dans nos océans. Nos politiques autorisent de liquider des forêts entières avec les animaux qui y vivent et les humains qui en vivent aux bénéfices de sociétés comme Total », poursuit-il avant d’évoquer la famine au Yémen qui touche des milliers d’enfants, les migrants qui se noient en Méditerranée, les camps de concentration pour homosexuels en Tchétchénie, l’élection de Bolsonaro au Brésil ou encore la démission de Nicolas Hulot.

Lire aussi > Partout dans le monde, la faune sauvage continue de mourir en silence

Scandalisé de voir autant de personnes se révolter contre la hausse du prix des carburants, l’homme de 35 ans regrette qu’il n’y ait pas une telle mobilisation autour d’une cause « plus noble », comme l’environnement. « On n’arrête pas de nous dire que depuis des années la planète a déjà foncé dans le mur. Moi ça me fait peur en tant que papa », confie-t-il au micro d’Europe 1. « Il y a une vision à court terme, et la vision long terme. Et oui, je pense qu’effectivement on va être obligé d’augmenter le prix de l’essence ».

🇨🇵😔PAUVRE FRANCE…Je mate une p̶u̶t̶a̶i̶n̶ ̶d̶e vidéo de WWF qui explique qu’on a dézingué 60% des espèces animales…

Publiée par Antony Hamon Garrou sur Jeudi 1 novembre 2018

Dans son message sur Facebook, ce patron d’une petite agence de communication explique surtout pourquoi ce mouvement des gilets jaunes, comme il est appelé en France, est, selon lui, ridicule. « En gros, (…) ce ‘blocage du 17 novembre’ est aussi stupide que si les parents des gamins handicapés par le glyphosate Mosanto manifestaient dans la rue contre l’augmentation du prix des produits Bayer ».

Lire aussi > Réchauffement climatique : Pourquoi et comment rester à +1,5°C

Un contre-mouvement

Anthony Hamon n’est pas le seul à s’élever contre le mouvement du 17 novembre, qui touche également la Belgique. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont partagé les raisons pour lesquelles ils ne participeront pas à cette grèce générale, sous les haghtags #SansMoiLe17 et #Sansmoile17novembre.

CIM Internet