Paris Match Belgique

Comment le réchauffement climatique rend les insectes stériles

insecte fertilité

Réalisée sur des coccinelles, l'étude s'est penchée sur les effets provoqués par de fortes températures sur la reproduction, la fonction du sperme et la progéniture des coléoptères. | © Unsplash / Shane Aldendorff

Environnement

Une récente étude démontre comment le changement climatique – et en particulier les vagues de chaleur – endommagent le sperme des insectes mâles.

On saurait enfin pourquoi le changement climatique décime des populations entières d’insectes. Selon une étude menée par une équipe de biologistes britanniques, les vagues de chaleur auraient des répercussions négatives sur le système reproducteur des insectes mâles et donc sur leur fertilité.

Pour ces scientifiques de l’Université d’East Anglia en Angleterre, ces recherches pourraient permettre d’expliquer le lien entre le réchauffement climatique et l’extinction de certaines populations d’insectes.

Reproduction menacée

Si la science sait depuis longtemps que la biodiversité souffre du changement climatique, « les causes spécifiques et les sensibilités sont difficiles à cerner », souligne Matt Cage, auteur principal de l’étude. « Nous avons montré dans nos travaux que la fonction des spermatozoïdes est un trait particulièrement sensible lorsque l’environnement se réchauffe », poursuit-il. Alors que plusieurs extinctions locales avaient été observées à la suite de phénomènes météorologiques extrêmes, l’étude est l’une des premières à en démontrer la cause principale : le système reproducteur des insectes mâles.

Lire aussi > En 30 ans, 75% des insectes ont disparu en Europe

Réalisée sur une espèce de coccinelles, l’étude s’est penchée sur les effets provoqués par de fortes températures sur la reproduction, la fonction du sperme et la progéniture des coléoptères. Soumis à des températures de canicule pendant plusieurs jours, les cobayes ne sont pas sortis indemnes de cette expérience. Comme le résume le rapport scientifique, une première vague de chaleur a réduit de moitié leur capacité reproductrice tandis qu’une deuxième les a pour la plupart stérilisés.

Nos recherches montrent que les vagues de chaleur réduisent de moitié la capacité de reproduction des mâles, et il est surprenant de constater à quel point l’effet est constant.

Si les femelles ne semblent pas directement impactées par les fortes chaleurs, leur reproduction n’en est pas moins menacée puisque l’étude a également démontré que la canicule pouvait endommager les spermatozoïdes, qui meurent dans l’appareil génital féminin avant l’étape de fécondation. Outre le fait que la production de spermatozoïdes des mâles a tendance à chuter de trois quarts après un épisode de canicule, les recherches ont également établi que les vagues de chaleur diminuaient également la « libido » des insectes masculins, qui s’accouplent deux fois moins souvent qu’à l’habitude.

Lire aussi > Extinction d’insectes : Bientôt des essaims d’abeilles robotisées ?

Aussi, l’impact du réchauffement climatique n’est pas sans incidence sur les générations futures d’insectes. L’étude pointe entre autres le fait que les progénitures engendrées en période de grosse chaleur vivent moins longtemps que les autres. Un constat préoccupant que les scientifiques espèrent faire entendre afin de sensibiliser sur les mesures de conservation à mettre en place.

CIM Internet