Pairi Daiza raccourcit les cornes de ses rhinocéros en réaction à l’attaque du zoo de Thoiry

Pairi Daiza raccourcit les cornes de ses rhinocéros en réaction à l’attaque du zoo de Thoiry

Eric Comb, le responsable du parc Pairi Daiza, a partagé sa décision sur le réseau social Facebook. | © BELGA

Environnement & Animaux

Après l’attaque sauvage d’un rhinocéros blanc près de Paris, Pairi Daiza réagit en prenant la décision de raccourcir les cornes de ses rhinocéros.

La nouvelle en avait horrifié beaucoup : il y a peu, cette semaine, un rhinocéros gardé en captivité dans le zoo de Thoiry près de Paris avait été retrouvé au petit matin abattu et écorné. « Vince », comme on l’appelait dans le parc animalier, avait été tué de trois balles dans la tête, avant que les trafiquants ne scient sa corne. Seule la corne principale avait été emportée.

Lire aussi : Un rhinocéros abattu dans un zoo français

En cause, des croyances infondées qui veulent que les cornes de rhinocéros possèdent des vertus médicinales. Rare, la corne se négocie entre 30 000 et 40 000 euros et fait l’objet d’un vaste trafic.

Face à la cruelle nouvelle, Eric Domb, le patron de Pairi Daiza, a réagi de manière radicale, mais semble-t-il adaptée à la situation : « J’ai demandé à notre vétérinaire de procéder, de manière temporaire, et à titre de mesure additionnelle aux procédures de sécurité déjà opérationnelles à Pairi Daiza, au raccourcissement des cornes de nos protégés », s’est il exprimé sur Facebook.

©Pairi Daiza – L’un des rhinocéros blancs du parc.

La méthode est déjà pratiquée dans des parcs nationaux africains, afin de lutter contre le braconnage, et avait déjà été envisagée par un zoo ardèchois.

Lire aussi : Couper les cornes des rhinocéros : une solution pour les protéger du braconnage

Afin de rassurer les défenseurs des animaux, M. Comb ajoute que la corne de rhinocéros « est faite de kératine et n’est autre qu’un simple agglomérat de poils, qui croît en permanence. La réduction de la corne est donc indolore, rapide et ses effets momentanés. La corne repousse, rappelons-le, comme nos ongles et cheveux ». Une simple « manucure », en somme, alors que l’autre technique qui consiste à colorer les cornes n’est jugée que partiellement efficace.

« Pairi Daiza, comme ses collègues, et grâce à votre soutien, participe à sa mesure à la sauvegarde du rhinocéros blanc, comme en témoigne la naissance de notre bébé Sethemba Vasta (Sethemba signifie « Espoir » en swahili) le 22 mars 2016, jour des attentats de Bruxelles. Faisons en sorte que nos efforts en termes de reproduction ne soient pas réduits à néant », conclut le responsable de Pairi Daiza.

CIM Internet