Paris Match Belgique

Après le tsunami en Indonésie, l’inquiétante éruption du volcan Anak Krakatoa

Indonésie

Il avait connu en 1883 une explosion qui a fait 36 000 morts. | © Nurul HIDAYAT / BISNIS INDONESIA / AFP

Environnement

Deux jours après un tsunami qui a fait plus de 270 morts, l’Indonésie craint la nouvelle éruption du volcan Anak Krakatoa.

D’après un article de Paris Match France, de La Rédaction,

Le volcan à l’origine d’un tsunami meurtrier qui a frappé l’Indonésie samedi soir a émergé des eaux il y a 90 ans, formé par le légendaire Krakatoa. Il est sous haute surveillance depuis dix ans. Anak Krakatoa, qui signifie « l’enfant » de Krakatoa en indonésien, est particulièrement actif depuis le mois de juin. Il crache à l’occasion d’énormes panaches de cendres très haut dans le ciel. En octobre, un bateau de touristes avait failli être heurté par des morceaux de lave.

Lire aussi > Pourquoi le tsunami en Indonésie na pas été détecté

D’après les spécialistes, l’Anak Krakatoa s’est formé aux alentours de 1928 dans la caldeira -vaste cuvette résultant d’une éruption qui provoque l’effondrement du sommet d’un volcan- du célèbre Krakatoa. Celui-ci avait connu en 1883 une explosion qui a fait 36 000 morts. L’Anak Krakatoa a commencé sa vie sous l’eau avant que son cratère n’émerge vers 1928.

Tsunami Indonésie
©  Nurul HIDAYAT / BISNIS INDONESIA / AFP

Il s’est mué en petite île volcanique, dont le cratère atteint désormais une altitude de 300 mètres au-dessus du niveau de la mer. Depuis sa naissance, l’Anak Krakatoa est dans un « état semi perpétuel d’activité éruptive », et grossit au fil d’éruptions qui surviennent tous les deux ou trois ans, a expliqué à l’AFP le volcanologue Ray Cas de l’Université Monash, en Australie. « La plupart des éruptions sont relativement petites à l’échelle des éruptions explosives », a-t-il poursuivi.

Lire aussi > L’Indonésie à nouveau frappée par un tsunami [PHOTOS]

L’épisode de samedi ressemble à une « éruption explosive relativement petite », a-t-il encore jugé. Mais celle-ci a pu déclencher ou coïncider avec un événement sous-marin tel qu’un glissement de terrain ou un séisme, ce qui a provoqué un tsunami meurtrier. Une série d’explosions puissantes qui avaient été entendues en Australie. Personne ne vit sur cette île mais le volcan est une destination populaire pour les touristes, ainsi qu’un sujet d’études majeur pour les volcanologues.

©  HIDAYAT / BISNIS INDONESIA / AFP

Le volcan fait partie du Parc national d’Ujung Kulo inscrit au patrimoine de l’Unesco pour « sa beauté naturelle », « une flore et une faune très diversifiées qui témoignent d’une évolution permanente de processus géologiques ». Quand le Krakatoa était entré en éruption le 27 août 1883, il avait craché des cendres à plus de 20 kilomètres de hauteur en une série d’explosions puissantes qui avaient été entendues en Australie, et jusqu’à 4500 kilomètres de là, près de l’île Maurice.

Du fait de la vaste quantité de cendres projetées dans les airs, la région avait été plongée dans le noir pendant deux jours. Pendant l’année qui avait suivi, et en raison de la poussière, les couchers et levers du soleil du monde entier avaient été spectaculaires. Pendant des années, la météo a été perturbée.

Le tsunami provoqué par l’éruption a été l’une des pires catastrophes naturelles qu’ait connu la planète. L’Indonésie, archipel de 17 000 îles et îlots qui s’est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, zone de forte activité sismique.

CIM Internet