Paris Match Belgique

Pourquoi un million de poissons d’eau douce ont été retrouvés morts en Australie

australie

Près d'un million de poissons sont morts ces derniers jours dans les cours d'eau de Nouvelles-Galles du Sud, un "désastre écologique". | © AFP PHOTO / Office of Jeremy Buckingham MLC

Environnement

Un million de poissons ont été retrouvés morts ces derniers jours dans des fleuves du sud-est de l’Australie, une hécatombe imputée par le gouvernement à la sécheresse, et par des universitaires à la mauvaise gestion des cours d’eau.

Les berges de l’immense bassin hydrographique Murray-Darling empestent désormais la pourriture, et on ne compte plus le nombre de vidéos tournées par des élus locaux ou des riverains pour alerter l’opinion sur cette catastrophe écologique.

Les autorités ont évalué le bilan à plusieurs centaines de milliers de poissons morts, et le chiffre du million pourrait même être déjà dépassé, alors que le gouvernement de l’Etat de Nouvelle-Galles du Sud redoute une aggravation de la crise, avec des températures annoncées cette semaine à la hausse.

Lire aussi > Australie : En trois mois, la consommation de sacs en plastique a chuté de 80 %

Outre la sécheresse, la baisse du niveau des cours d’eau et la montée des températures pourrait avoir aussi favorisé la propagation d’une algue qui priverait les poissons d’oxygène et libérerait des toxines.

« Un désastre écologique »

Bien que localisée dans le Sud-Est de l’île-continent, cette catastrophe a un retentissement national. « C’est un désastre écologique », a déclaré lundi le Premier ministre australien Scott Morrison. « C’est un spectacle bouleversant ».

Lire aussi > En Irak, un mystérieux mal décime les carpes de l »Euphrate

Le gouvernement de M. Morrison a attribué l’hécatombe à la sécheresse, tout en défendant certaines politiques qui, selon les riverains, ont généré la pollution et la baisse des niveaux des cours d’eau. Voilà cependant des années que des chercheurs mettent en garde contre l’extraction sauvage et non contrôlée d’importantes quantités d’eau des fleuves, pour l’irrigation ou à d’autres fins.

Le Premier ministre a affirmé de son côté que la gestion du Bassin Murray-Darling, qui est le plus vaste bassin hydrographique du pays, avait été bipartite, et que son gouvernement n’avait fait que suivre les politiques menées auparavant par les travaillistes.

Avec Belga

CIM Internet