Paris Match Belgique

Les Québecois rigolent bien de la tempête qui a touché la France

Neige

La tempête annoncée a été moins importante que prévue. | © Pixabay

Environnement & Animaux

Ce mardi, la France s’est préparée à voir déferler sur le pays la tempête Gabriel. Des vents violents se sont déchaînés sur la côte mais les nombreux centimètres de neige prévus un peu partout dans le pays n’étaient pas aussi impressionnants qu’annoncé. De quoi faire rigoler nos amis Québecois qui n’ont pu s’empêcher de moquer gentiment le branle-bas de combat qui était prévu.

Ce mardi 29 janvier, la tempête Gabriel a beaucoup fait parler d’elle en France. Une dizaine de centimètres de neige étaient prévus à certains endroits accompagnés de vents violents. Hier après-midi, 41 départements étaient placés en vigilance orange et 15 centimètres de neige étaient attendus à Paris. Il était même prévu de suspendre les transports scolaires dans plusieurs départements ce mercredi.

Ce sont d’abord des vents violents (jusqu’à 130km/h) qui se sont fait ressentir sur la côte basque provoquant d’impressionnantes vagues et une mer déchaînée. D’importantes perturbations étaient également attendues sur les routes. Ce mercredi matin, seuls six départements étaient encore placés en vigilance orange et 41 000 foyers étaient privés d’électricité.

Lire aussi > Jusqu’à -50 degrés aux États-Unis : Trump raille (encore) le réchauffement climatique

Des tweets moqueurs

Finalement, il n’est tombé qu’entre 4 et 10 centimètres de neige dans la nuit de mardi à mercredi. Les camions étaient de sortie pour déneiger les routes mais le message a l’air d’être passé auprès des travailleurs qui ont préféré le télétravail, limitant ainsi le chaos sur les routes. Le branle-bas de combat provoqué par la tempête n’a pas manqué de faire rire gentiment les Québecois.

Lire aussi > Des Ardennes à la Côte : La Belgique sous la neige [PHOTOS]

Un vortex polaire aux États-Unis

Pendant ce temps-là, aux États-Unis, une vague de froid polaire qui devrait durer une semaine s’est abattue sur plusieurs états, principalement dans le Minnesota, l’Illinois et le Wisconsin. On parle d’une chute des températures jusqu’à -40° (avec un ressenti de -50 par endroit à cause du vent).

Finalement, la France ne s’en tire pas trop mal excepté les dizaines de milliers de foyers qui se retrouvent aujourd’hui sans électricité. Si tôt ce mercredi matin, quelques centimètres de neige ont été relevés, notamment à Lille, les chutes de neige devraient faiblir au cours de la journée et la tempête se dirige peu à peu vers l’Allemagne.

 

CIM Internet