« Papa, tu savais pour les inondations ? » : La réponse héroïque de Youth for Climate à ses détracteurs

« Papa, tu savais pour les inondations ? » : La réponse héroïque de Youth for Climate à ses détracteurs

youth for climate

Ce jeudi, 10 000 personnes sont attendues dans les rues de Louvain - ainsi que d'autres rassemblements prévus partout ailleurs en Belgique. | © BELGA PHOTO PAUL-HENRI VERLOOY

Environnement & Animaux

Deux militantes du mouvement Youth For Climate ont riposté face aux messages dédaigneux diffusés sur les réseaux sociaux.

 

C’est reparti pour un tour. Ce jeudi, 10 000 personnes sont attendues dans les rues de Louvain – ainsi que d’autres rassemblements prévus partout ailleurs en Belgique – pour une nouvelle marche des étudiants initiée par le mouvement Youth For Climate.

Depuis fin janvier, un tweet sarcastique d’un internaute a été partagé plus de 1 300 fois et liké plus de 5 000 fois, notamment par l’ex-secrétaire d’État N-VA Theo Francken. En néerlandais, on pouvait lire : « Papa, où est mon GSM ? Parti. Quand allons-nous au ski ? Plus jamais. Où irons-nous en vacances cet été ? À la maison. Est-ce que le chauffage fonctionne ? Oui, sur 18. Mets ton pull (…) Désolé fils, tu m’as convaincu qu’il fallait agir autrement pour le climat « .

Des propos qui « n’encouragent pas les actes écoresponsables »

Ce jeudi, les deux militantes de Youth For Climate Adelaïde Charlier et Louise Vanden Abeele ont répondu à ceux qui diffusent des messages jugés dédaigneux sur les réseaux sociaux.  « C’est une riposte de mépris au message de milliers de citoyens qui portent attention aux dégradations de la planète et à ses conséquences sur le climat », déclarent-elles dans une carte blanche publiée dans les pages du Soir.

Lire aussi > 35 000 étudiants font l’école buissonnière pour sauver le climat [PHOTOS]

« Ce tweet montre un père bien incapable d’expliquer à son fils le sens de nos actions de tous les jours, un père qui grince des dents quand il doit mettre des limites », répondent les deux étudiantes. « Ce tweet présente un père écœurant qui fait croire à son fils que changer sa consommation est une punition. » « Pauvre fils, pas à plaindre de partir en city-trip en train, mais d’avoir un père qui n’encourage pas les actes écoresponsables », poursuivent-elles, avant de répliquer : « Papa, tu savais pour les sécheresses et les inondations ? Oui. Papa, tu savais, pour la disparition de tant d’espèces vivantes ? Oui. Papa, tu savais que ce serait peut-être moi maintenant le migrant climatique ? Oui. Papa, pourquoi tu n’as rien fait ? »

 

Avec Belga

CIM Internet