Paris Match Belgique

Les arbres, « notre arme la plus puissante » dans la lutte contre le réchauffement climatique

arbres

Image d'illustration. | © Unsplash/Casey Horner

Environnement & Animaux

Une reforestation massive pourrait annuler 10 ans d’émissions de CO2, selon les scientifiques.

Alors que l’Amazonie, le poumon de la planète plus que jamais menacée avec Jair Bolsonaro comme président du Brésil, a déjà perdu près de 20% de sa surface, une nouvelle étude vient démontrer qu’une reconsistution à grande échelle des forêts du monde entier aspirerait suffisamment de dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère pour annuler une décennie d’émissions humaines. Cités par The Independent, les scientifiques estiment qu’il y a de la place pour 1,2 mille milliards d’arbres supplémentaires dans les parcs, forêts et terres abandonnées de la planète. Si un tel objectif était atteint, il dépasserait toutes les autres méthodes pour lutter contre le changement climatique, de la construction d’éoliennes aux régimes végétariens, affirme le Dr Thomas Crowther.

Lire aussi > Baloo et ses amis à la rue pour sensibiliser à la déforestation

En combinant les données d’enquête au sol et de satellites, cet écologiste et ses collègues sont parvenus à calculer le nombre d’arbres déjà présents sur la Terre : 3 000 milliards, soit sept fois plus que l’estimation précédente de la Nasa. En sous-évaluant les arbres, les scientifiques sous-estiment aussi massivement le potentiel des forêts pour lutter contre le changement climatique, explique Dr Crowther. Selon ce dernier, les arbres sont « notre arme la plus puissante » dans ce combat.

arbres
© Unsplash/Ales Krivec

La meilleure solution

Selon le Drawdown Project, qui se présente comme « le plan le plus complet jamais proposé pour inverser le réchauffement climatique », la reforestation est importante, mais n’arrive pas en tête des priorités. En première position, on retrouve le recyclage des machines réfrigérantes. En seconde, les éoliennes terrestres. La plantation des forêts n’arrive qu’à la quinzième position de cette liste des meilleures solutions pour réduire la présence des gaz à effets de serre. Cette méthode offrirait une réduction de 18,06 gigatonnes, contre 88,74 pour le recyclage des vieux frigos. Mais cette nouvelle étude du Dr Crowther vient contredire ce classement, plaçant la reforestation sur la première marche du podium. « Il y a 400 gigatonnes [de GES] actuellement dans les 3 000 milliards d’arbres. Si vous augmentez cette capacité de 1 000 milliards d’arbres, cela équivaudrait à environ des centaines de gigatonnes capturées dans l’atmosphère », a déclaré Thomas Crowther à l’American Association for the Advancement of Science (AAAS).

Lire aussi > Pour les protéger de la déforestation, des arbres sont ordonnés moines en Thaïlande

Si la reconstitution complète des forêts est clairement irréaliste, la plantation d’arbres est de plus en plus reconnue comme une activité essentielle pour préserver la vie sur Terre. Lancée notamment par WWF, la campagne « Trillion Trees » veut en finir avec la déforestation, qui, en libérant le CO2 absorbé par les arbres, contribue au réchauffement climatique. Son objecti ? Replanter 1000 milliards d’arbres d’ici 2050. Les Nations unies avaient déjà lancé un programme similaire en 2006, intitulé « Billion Tree Campaign ». Selon The Independent, cette campagne a déjà permis de replanter 17 milliards d’arbres. « Nous ne ciblons pas les zones urbaines ou agricoles, mais uniquement les terres dégradées ou abandonnées, et cela pourrait permettre de relever les deux plus grands défis de notre époque : le changement climatique et la perte de biodiversité », affirme Dr Crowler.

CIM Internet