Il sera bientôt interdit de laisser tourner son moteur à l’arrêt

Il sera bientôt interdit de laisser tourner son moteur à l’arrêt

pollution

Cette infraction sera passible d'une amende de 130 euros. | © Vincent Isore / IP3

Environnement & Animaux

La Wallonie fait un pas en avant et prend une nouvelle mesure environnementale. À partir du vendredi 1er mars, les automobilistes laissant tourner leur moteur à l’arrêt recevront une contravention. 

À partir du 1er mars 2019, laisser son moteur tourner alors qu’on est à l’arrêt deviendra une infraction environnementale en Wallonie. Le code de la route l’interdisait déjà « sauf en cas de nécessité », une formulation qui laissait place à l’interprétation. Cette infraction environnementale sera passible d’une amende de 130 euros en perception immédiate. Les usagers devront veiller à couper leur moteur lorsqu’ils ne se trouvent plus dans la circulation, comme lorsqu’ils attendent leurs enfants aux abords des écoles.

Lire aussi > En Inde, la pollution des voitures se transforme en encre

Non seulement les policiers seront habilités à verbaliser ce type de comportement, mais également les agents constatateurs régionaux et communaux compétents pour les infractions liées à l’environnement.

9 300 décès par an en Belgique

Cette mesure est d’autant plus importante que chaque année, 9 300 décès en Belgique sont causés par la pollution de l’air. Une récente étude américaine montre que les transports sont responsables de 11% des décès prématurés dus à la pollution causée par l’exposition aux particules fines et à l’ozone, soit 374 000 décès par an dans le monde. Cette exposition entraîne notamment un risque plus élevé de cancer du poumon, d’infarctus et de diabète.

Lire aussi > La Belgique étouffe sous la pollution (et c’est visible depuis l’espace)

« Le grand impact des véhicules diesel en Europe montre l’importance de hauts standards antipollution accompagnés d’un contrôle performant » affirme Joshua Miller, co-auteur de l’étude et chercheur à l’International Council on Clean Transportation (au Conseil international des transports propres). Bien que les voitures individuelles ne soient pas les seuls moyens de transport responsables (l’étude tient également compte des transports en commun, des engins agricoles ou industriels, ainsi que les transports fluviaux), la mesure prise par la Wallonie a également pour ambition de conscientiser les automobilistes sur leur impact environnemental.

CIM Internet