Paris Match Belgique

Un panda roux disparu d’un parc animalier d’Auvergne

panda roux

Illustration d'un panda roux. | © Florent Moreau / La Voix du Nord

Environnement & Animaux

Mushu venait d’arriver en janvier, en provenance du parc zoologique de la Haute-Touche (dans l’Indre en France), pour former un couple avec un autre panda afin de donner naissance à des petits.

Un panda roux femelle a disparu dimanche soir de son enclos au parc animalier d’Auvergne à Ardes-sur-Couze, dans Puy-de-Dôme (en France), a-t-on appris auprès du parc, confirmant une information du journal La Montagne. L’animal, baptisé « Mushu » venait d’arriver en janvier, en provenance du parc zoologique de la Haute-Touche (Indre), pour former un couple avec un autre panda afin de donner naissance à des petits. « Nous n’avons pas relevé de trace de fugue, d’empreinte dans la boue, ni de trace d’effraction », détaille Marie Dumoulin, chargée de communication du parc auvergnat, qui ne privilégie aucune piste.

Lire aussi > Au zoo de Vincennes à Paris, cinquante babouins s’échappent de leur enclos

Depuis dimanche, la quinzaine de salariés, aidés par des visiteurs, se relaient, sans succès, pour tenter de retrouver l’animal, qui aurait pu « se blottir en boule » dans un arbre des 28 hectares du parc. Une battue sera organisée mercredi matin à 9h00 dans le parc et ses alentours pour éliminer la piste de la fugue, a précisé le parc à l’AFP. La direction a également porté plainte auprès de la gendarmerie d’Issoire.

D’autres vols

« Ce type de vol devient de plus en plus fréquent et cet animal pourrait être malheureusement revendu au marché noir », ajoute la porte-parole du parc.

En mars 2018, deux petits singes écureuils ont été volés au sein du parc animalier Planète Sauvage de Port-Saint-Père en Loire-Atlantique. En 2017, un rhinocéros a également été tué pour sa corne au zoo de Thoiry (Yvelines). Sept tamarins lions à tête dorée et dix ouistitis argentés ont disparu au zoo de Beauval (Loir-et-Cher) en 2015.

Lire aussi > Pairi Daiza raccourcit les cornes de ses rhinocéros en réaction à l’attaque du zoo de Thoiry

CIM Internet