Naufrage du « Grande America » : Risque de catastrophe environnementale sur les côtes françaises [PHOTOS]

Le Grande America a coulé mardi, libérant 2 200 tonnes de fioul. | © Loïc Bernardin / Marine Nationale / AFP

Environnement & Animaux

Le navire italien, qui a coulé ce mardi, est à seulement 333 kilomètres. Les autorités redoutent une marée noire due, notamment, aux 2 200 tonnes de fioul libéré.

 

Le littoral français pourrait bientôt devoir faire face à une nouvelle marée noire. Le navire italien « Grande America » a coulé mardi au large de La Rochelle, emportant avec lui des matières dangereuses et 2 200 tonnes de fioul lourd. Le préfet maritime a annoncé que le navire transportait plus particulièrement « 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses et un peu plus de 2.000 véhicules ».

Le navire Grande America a coulé mardi après avoir pris feu. © Loïc Bernardin / Marine Nationale / AFP

Les autorités maritimes françaises redoutent une pollution des côtes après avoir localisé une nappe d’hydrocarbures s’échappant du navire. La préfecture maritime a précisé dans un communiqué que la nappe s’étendait sur une dizaine de kilomètres de long, pour un kilomètre de large.

Ces observations aériennes ont été confirmées par le BSAA (Bâtiment de soutien et d’assistance affrété) VN Sapeur, maintenu sur la zone du naufrage où la mer est très forte avec des vagues de 4 à 6 mètres.

Lire aussi > Pendant ce temps-là en Chine, une marée noire menace des millions d’animaux

Photo prise le jeudi 14 mars 2019, au large de La Rochelle. © Handout / Marine Nationale / AFP

Des mesures pour éviter une marrée noire

Un navire spécialisé dans la lutte antipollution est arrivé ce jeudi. Si les conditions météorologiques le permettent, les autorités pourront pomper la nappe d’hydrocarbures en mer, et installer des barrages flottants.

pollution
La nappe d’hydrocarbures s’étend sur 10 km de long, pour 1 km de large. © Handout / Marine Nationale / AFP

La préfecture maritime a également sollicité l’aide de l’Agence européenne pour la sécurité maritime. Le préfet a une nouvelle fois mis en demeure l’armateur, Grimaldi Group, de « mettre fin au danger pour la navigation et l’environnement marin représenté par les conteneurs et autres éléments à la dérive » et de « traiter les éventuelles pollutions maritimes ».

Le navire a sombré mardi après-midi à 333 kilomètres à l’ouest de La Rochelle par 4 600 mètres de fond, ce qui risque de rendre compliquées les éventuelles opérations de pompage. Dans la nuit de dimanche à lundi, les 27 occupants du navire avaient été secourus sains et saufs par une mer démontée et alors que le bâtiment subissait un violent incendie.

Mots-clés:
pollution marée noire
CIM Internet