Paris Match Belgique

Un gigantesque glacier du Groenland regagne en volume

Jakobshavn

Le glacier Jakobshavn au Groenland. | © DAVID H. LOMBARD / MAXPPP.

Environnement & Animaux

Après avoir rétréci pendant vingt ans, le glacier Jakobshavn au Groenland a gagné en épaisseur et s’est avancé sur l’océan, révèle une nouvelle étude. Une bonne nouvelle à nuancer, avertissent les scientifiques.

“Le plus célèbre glacier du Groenland est en train de récupérer un peu de volume après vingt ans de fonte ininterrompue », annonce Motherboard, qui relaie une étude parue le 25 mars dans Nature Geoscience. Mais cela ne signifie pas pour autant que la situation s’améliore, tempèrent les experts.

Lire aussi > Au Chili, le signe concret d’une accélération de la fonte d’un glacier

“Ce mastodonte de glace demeure une menace pour le climat »,insiste le site américain. Car en dépit du fait que ce glacier de la côte ouest du Groenland, connu sous le nom de Jakobshavn, se développe, la calotte glaciaire de ce territoire perd toujours énormément de glace, contribuant ainsi à l’élévation du niveau des mers à l’échelle du globe.

Jusqu’à présent, on pensait qu’une fois que les glaciers avaient commencé à se rétracter, rien ne pouvait les arrêter. Cette étude montre qu’il n’en est rien. Et d’autres glaciers pourraient connaître le même sort que celui du Jakobshavn.

Les océans se réchauffent aussi

“Ce qui porte à croire que les fluctuations des glaciers dans le contexte du réchauffement planétaire sont peut-être plus complexes et imprévisibles qu’on le pensait », indique à National Geographic Josh Willis, océanographe au laboratoire Jet Propulsion de la Nasa, qui a dirigé l’étude. Car il n’y a pas que l’atmosphère qui se réchauffe. Les océans aussi voient leur température s’élever peu à peu, perturbant les courants.

Lire aussi > Pourquoi la fonte du glacier Thwaites pourrait être une catastrophe

Ainsi, l’épaississement du Jakobshavn, constaté depuis 2016, serait lié à une phase plus froide de l’oscillation nord-atlantique, un phénomène climatique concernant le régime océan-atmosphère dans l’Atlantique nord. “Mais ce refroidissement ne sera pas éternel, souligne le site Live ScienceSelon les chercheurs, quand la tendance actuelle de l’oscillation nord-atlantique s’inversera, le glacier Jakobshavn se mettra sûrement à fondre plus rapidement et recommencera à reculer. »

La vidéo ci-dessous, en anglais, présente les travaux des chercheurs sur ce glacier du Groenland.

CIM Internet