Paris Match Belgique

L’ancêtre de la baleine avait des dents et quatre pattes

Peregocetus, Pérou, Baleine 

Reconstitution artistique montrant deux Peregocetus, l'un debout et l'autre s'attaquant à des poissons. La présence de la queue reste hypothétique. | © Belga/AFP/Alberto Gennari

Environnement & Animaux

Cet animal amphibien vivait sur la côte de l’Amérique du Sud il y a plus de 40 millions d’années. Cette découverte permet de mieux comprendre la transition des mammifères aux océans.

Quatre pattes, des dents et une queue, ce n’est pas l’idée qu’on se fait d’une baleine ! Et pourtant, ce sont bien les caractéristiques que possédait son ancêtre amphibien, le Peregocetus. Les paléontologues ont découvert un fossile très bien conservé vieux de 42,6 millions d’années sur les côtes péruviennes, à 250 km au sud de Lima. Ils ont découvert la mâchoire inférieure, des dents, des vertèbres, des côtes et des parties des pattes avant et arrière. Les chercheurs pensent que cette espèce avait sûrement des doigts palmés.

L’équipe de chercheurs a décidé d’appeler cette espèce Peregocetus pacificus, signifiant « la baleine voyageuse qui a atteint le pacifique ».

Lire aussi > Pérou : des chercheurs, dont un Belge, découvrent la plus ancienne baleine à fanons

Un animal amphibien

D’après les recherches, ce cétacé mesurait environ quatre mètres de long, capable à la fois de marcher et de nager. « Une partie des vertèbres de la queue montrait de bonnes similitudes avec celles de mammifères semi-aquatiques actuels comme les loutres », explique Olivier Lambert, paléontologue à l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, dans une vidéo. « On aurait donc un animal qui aurait commencé à utiliser de plus en plus la queue pour la nage, ce qui le différencie de formes plus anciennes d’Inde et du Pakistan. »

Des morceaux de baleines quadrupèdes avaient déjà été retrouvés à différentes occasions, mais les fossiles n’étaient pas assez complets. Il était donc impossible de conclure si ces ancêtres pouvaient nager. « Le spécimen est le plus complet pour une baleine quadrupède en dehors de l’Inde et du Pakistan », déclare Olivier Lambert.

Lire aussi > À la chasse, le Japon n’a pas de pitié pour les mamans baleines

Les chercheurs émettent l’hypothèse que le Peregocetus a sûrement traversé l’Atlantique entre la côte ouest de l’Afrique pour rejoindre l’Amérique du Sud. Les continents étaient deux fois plus proches à l’époque, séparés par seulement 1 300 km. L’animal aurait également été aidé dans sa traversée par le courant. De précédentes recherches ont montré que les ancêtres des baleines et des dauphins vivaient sur la terre ferme, il y a 50 millions d’années, dans la région de l’Inde et du Pakistan modernes.

Mots-clés:
science baleine fossile
CIM Internet