Paris Match Belgique

À 70 ans, elle a passé un an à nettoyer des plages

déchets

Pat Smith consacre toute son énergie à réduire les déchets en plastique. | © Tobias Tullius/Unsplash

Environnement & Animaux

Pat Smith a 70 ans. L’année passée, elle a entrepris de ramasser les déchets d’une plage par semaine pendant un an. En tout, 52 plages des Cornouailles ont été nettoyées par celle qu’on surnomme à présent « Action Nan ». Et son action continue.

Les initiatives pour réduire les déchets en plastique prennent de l’ampleur un peu partout. Avec elles, les nettoyages de plages se multiplient afin d’éviter que les déchets qui s’y trouvent retournent dans les océans et menacent la faune et la flore sous-marine. Et le défi environnemental qui se présente à nous semble préoccuper toutes les générations, en témoigne le nombre de personnes qui ont déjà marché pour le climat dans les rues de Belgique. En 2018, Pat Smith, une Britannique de 70 ans, a elle aussi pris une bonne résolution : nettoyer une plage des Cornouailles par semaine, et elle s’est tenue à son engagement.

Lire aussi > Top 10 des déchets les plus présents dans nos cours d’eau (et comment y remédier)

Pat smith
Ses actions ne se sont pas arrêtées après 2018. ©ThefinalstrawCornwall

Après avoir visionné un documentaire traitant des déchets en plastique, elle a décidé qu’elle ne resterait plus sans rien faire. « Je pense que c’était la première fois que j’avais une petite idée qu’il y avait un problème dans les océans », explique-t-elle à Epoch Times. Surnommée « Action nan » (pour « action » et « nanny’, grand-mère) par la série de la BBC Amazing Humans, la Britannique a donc nettoyé les plages sans relâche toutes les semaines en détaillant sur son blog les déchets qu’elle y ramassait. Très vite, son action a sensibilisé la population locale et elle a été rejointe dans sa démarche par les habitants et elle a pu compte sur l’aide de sa famille et de ses petits-enfants. Il y a un peu plus d’un an, Pat Smith, une Britannique de 70 ans a décidé d’agir pout la planète après avoir été sensibilisée à la question du plastique à la suite d’un documentaire. Et le nettoyage n’est pas toujours aussi facile qu’il n’y paraît. « Vous pouvez aller à la plage et elle a l’air parfaitement propre », pourtant, en y regardant de plus près, il y a des tas de petits objets « dommageables pour la vie marine et les oiseaux », explique-t-elle.

Lire aussi > Pollution au plastique : une mine d’idées pour un monde meilleur

Pat Smith ©finalstrawcornwall

Son combat continue

Son combat pour les plages propres ne s’est pas arrêté le 31 décembre 2018 au soir. Avec James Neale, elle a fondé l’association The finale straw Cornwall qui vise à créer une communauté de restaurants, cafés, pubs, lieux d’accueil et entreprises qui ont décidé de laisser tomber les pailles en plastique. Elle sensibilise également les habitants des Cornouailles à commander leurs boissons sans paille, où qu’ils aillent, et s’ils ont une paille à redonner et à leur expliquer leur démarche. « J’ai lancé la campagne Final Straw dans le but d’encourager les particuliers à refuser les pailles en plastique lorsqu’ils sont proposés et les entreprises à nous rejoindre et à s’engager à ne pas fournir d’autres pailles que celles en papier. Utilisant cela comme un point de départ pour sensibiliser le grand public à la question de la pollution plastique à usage unique, je suis enthousiaste à l’idée d’encourager un changement de comportement chez un groupe de personnes plus large que celui de mon entourage ».

Chaque année, 100 000 mammifères marins sont tués à cause des pailles en plastique, explique l’association. Pour le moment, déjà 285 entreprises de la région ont rejoint le mouvement. Et dans le même temps, Pat et ses bénévoles continuent de ramasser les déchets sur les plages régulièrement tout en sensibilisant la population locale.

CIM Internet