Paris Match Belgique

Les fans de Game of Thrones envahissent un site naturel désormais fermé au public

game of thrones

Image d'illustration. | © HBO / Game of Thrones

Environnement & Animaux

Après avoir été pris d’assaut par les fans de Justin Bieber, le canyon islandais de Fjaōrárgljúfur est désormais saturé par ceux de Game of Thrones.

 

Qu’on aime on qu’on n’aime pas Game of Thrones, on se doit tout de même de reconnaître la beauté de ses lieux de tournage. Du Pays Basque à la Croatie en passant par l’Irlande du Nord, Kit Harington, Emilia Clarke et toute la bande du « Jeu des Trônes » se sont donner la réplique dans des endroits magiques et somptueux, comme Mère Nature – elle seule – sait les faire.

Deux semaines après la fin de l’ultime épisode de Game of Thrones, les fans demeurent nostalgiques. Alors pour faire faire au chagrin, certains font le choix de partir à la découverte des sites où ont été tournées les scènes mythiques de la série. Parmi les destinations les plus prisées, le canyon de Fjaōrárgljúfur, en Islande.

Passage interdit

Considéré comme un « joyau caché », rapporte Business Insider, le canyon islandais est devenu célèbre notamment après avoir servi de décor à un clip de Justin Bieber. Pris d’assaut en début d’année par les admirateurs du chanteur, le site naturel est désormais envahi par les fans de Daenerys et toute sa clique, depuis qu’il a été aperçu dans les saisons 7 et 8 de la série culte.

Lire aussi > Ces lieux saccagés par Instagram

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Super cool! Photo by @jackboothby #travel #iceland #fjaorargljufur #fjaorargljufurcanyon

Une publication partagée par Interpals.net (@interpals_net) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

The kinda views I live for. ⛰ ❤️

Une publication partagée par Cara Lee (@cara_lilyy) le

Lire aussi > « La Plage » de DiCaprio restera fermée jusqu’en 2021 aux touristes

Comme le rapporte l’Associated Press, le canyon a une nouvelle fois été fermé au public par des écologistes soucieux de préserver les lieux. Si les autorités ont d’ores et déjà placé des panneaux d’avertissement et des rangers à l’entrée du canyon, les plus déterminés tentent coûte que coûte la traversée, parfois en essayant de corrompre Hanna Jóhannsdóttir, la gardienne du parc naturel. « La nourriture du pays d’origine des gens est la corruption la plus courante », a-t-elle lancé à l’agence de presse mondiale. Malheureusement, il semble impossible d’empêcher certains de se faufiler pendant la nuit et de passer au-dessus des panneaux d’avertissement. Un manque de respect que la nature risque de payer cher…

CIM Internet