Paris Match Belgique

Tigre de Tasmanie : sur la piste mystérieuse du loup australien disparu

Le dernier diable de Tasmanie vivant en captivité, filmé au zoo de Hobart en Tasmanie.

Environnement

Race éteinte depuis la fin des années 30, le tigre de Tasmanie n’en finit pas de se rappeler au (plus ou moins) bon souvenir des Australiens. En Tasmanie, on pense l’avoir vu plusieurs fois au cours des dernières décennies.

 

Le tigre de Tasmanie, ou thylacine, son nom scientifique, un prédateur qui ne vivait qu’en Australie, en Nouvelle-Guinée et en Tasmanie, est censé avoir disparu depuis près de 100 ans. Le dernier spécimen connu est mort en captivité au zoo de Hobart, dans l’État de Tasmanie, en 1936.

Voir aussi > La Tasmanie, cette île du bout du monde aux trésors cachés

Avec sa silhouette proche de celle du loup et son pelage marqué de rayures, c’était un animal étonnant, guère rapide à la course, mais capable de faire des bonds presque aussi impressionnants que ceux des kangourous. Il partageait d’ailleurs avec ces derniers la poche ventrale caractéristique des marsupiaux où les petits achèvent leur gestation.

Chassé jusqu’à l’extinction

Le tigre de Tasmanie a été victime d’une chasse intensive encouragée par des primes gouvernementales tué et de la destruction de son habitat naturel. Mais a-t-il complètement disparu ? Depuis des décennies, des témoins font état d’observations épisodiques de thylacines mais aucune n’avait été vraiment prise au sérieux.

D’autant que, de loin, il peut être aisément confondu avec le dingo, le chien sauvage australien. Il existe même quelques vidéos : celle ci-dessous a été tournée par un randonneur en février 2012, en Tasmanie. Mais là encore ces films n’ont pas été jugées probants.

Lire aussi > Pairi Daiza : pour sa 24ème édition, le parc animalier prévoit de belles surprises à ses visiteurs

Toutefois, des observations récentes faites dans la péninsule du Cap York, à l’extrémité nord de l’Australie remettent en cause les certitudes des scientifiques, car elles sont très précises et émanent d’excellents connaisseurs de la faune locale.

Voir aussi > Les 10 espèces les plus menacées par le réchauffement climatique

Un employé du parc national de Queensland aurait vu pas moins de quatre spécimens rassemblés. La scène s’est déroulée de nuit, mais le témoin était équipé d’une torche, alors que les animaux se situaient à moins de six mètres. Le salarié du parc national était accompagné d’un ami qui campe fréquemment dans la région et connaît bien, lui aussi, la faune du Queensland. Il existe donc deux témoins oculaires fiables qui attestent que le tigre de Tasmanie pourrait avoir survécu.

Ce cas, et quelques autres moins spectaculaires, ont incité des universitaires à lancer un projet de recherche de grande ampleur. La preuve que le tigre de Tasmanie arpente toujours les terres australiennes serait une bouffée d’espoir. Bien faible, cependant, alors que selon l’Union internationale pour la conservation de la nature,  26 % des espèces de mammifères sont actuellement menacées d’extinction.

CIM Internet