Paris Match Belgique

Les images satellites (et impressionnantes) du Chennai à court d’eau

chennai

Des travailleurs indiens transportent de l'eau depuis le lac de Puzhal, quasiment à sec. | © ARUN SANKAR / AFP

Environnement & Animaux

L’une des plus grandes villes d’Inde est en manque drastique d’eau, précieux liquide devenu une obsession quotidienne.

On l’appelle désormais l’or bleu. Dans la ville indienne de Chennai, l’eau est devenue une denrée rare. Les réservoirs sont à sec, les nappes phréatiques toujours plus basse. Depuis plus d’un an, des précipitations insuffisantes ont plongé cette grande métropole du sud de l’Inde dans un stress hydrique qui risque encore de durer, indiquait l’AFP en fin de semaine dernière.

Là-bas, dix millions d’âmes ont désormais une seule et même obsession : s’approvisionner en eau. Mais alors que les quatre principales réserves de la ville sont presque à sec, près de la moitié de la population locale dépend de l’eau non potable recueillie dans des puits de fortune. Comme le rapporte The Independent ce lundi, les habitants de la capitale du riche État du Tamil Nadu reprochent au gouvernement d’avoir compté sur la mousson au lieu d’agir. En retard depuis plusieurs années, les pluies ne sont toutefois plus fiables, souligne le quotidien britannique. Sans compter les vagues de chaleur qui frappent la région et font des centaines de morts.

Desséché

Une situation critique et alarmante mise en lumière sur des images satellites particulièrement impressionnantes. Une enquête menée en juin 2019 montre ce que sont devenus le lac de Puzhal et ses environs en comparant avec un cliché capturé l’an dernier à la même période. La différence y est frappante, autant qu’inquiétante. « Chennai tire habituellement le gros de son eau de quatre grands lacs-réservoirs voisins », écrivait l’AFP. « La mauvaise mousson de l’année dernière ne les ayant pas régénérés, ceux-ci ne présentent plus que l’aspect de déserts craquelés, où pourrissent des cadavres de poissons morts. »

chennai
Copernicus Sentinel-2 Satellite Image/Maxar Technologies/AP
CIM Internet