Paris Match Belgique

Les animaux, grands oubliés des vacances en famille

abandon

Partir en vacances n'est pas une raison pour abandonner son chien sur le bord de la route. | © Unsplash / Marcus Cramer

Environnement & Animaux

Durant l’été, le nombre d’abandon des animaux de compagnie augmente fortement. Il double même concernant l’abandon de chats.

Pendant la période estivale, nombreux sont ceux qui prennent la route des vacances… laissant un membre de leur famille sur le bord de la route.

Comme chaque année, la Société Royale Protectrice des Animaux Veeweyde fait cette même constatation (commune à bien d’autres refuges) : le nombre d’abandons des animaux de compagnie est en hausse durant l’été. « Les abandons de chiens ont commencé à la mi-juin » explique Ludivine Nolf, chargé de communication de Veeweyde. « Pour les chats, on a connu deux vagues successives : une première fin juin, au début des vacances scolaires, et une deuxième juste avant le 21 juillet. On pouvait accueillir jusqu’à 10 chats par jour ». Alors que l’abandon de chat est très calme en hiver (il y a même plus de demandes d’adoption en décembre, janvier et février), il est multiplié par deux dès le mois de mai (ils comptent déjà 145 abandons à ce jour pour le mois de juillet). On constate également une augmentation pour les chiens, avec des pics d’abandon en été, ainsi qu’en janvier, après les fêtes.

abandon
Les chiffres concernent les abandons de chiens et de chats de la SRPA Veeweyde-Bruxelles. © Infogram / Paris Match Belgique

Lire aussi > Il détourne les bandes dessinées de notre enfance pour sensibiliser à l’abandon des animaux

Cette période de l’année est très compliquée pour les équipes de Veeweyde. En plus des propriétaires qui amènent eux-mêmes les animaux qu’ils souhaitent abandonner (souvent pour des raisons de déménagement ou de départ à l’étranger), il y a également des personnes qui amènent des animaux qu’ils pensent abandonnés. « C’est difficile de dire si un chat est abandonné ou non, car parfois il est juste en balade ou en chemin pour retourner chez lui. On regarde donc s’il a une puce électronique, ce qui est rarement le cas. Cela complique les choses car on ne peut pas retrouver le propriétaire » explique Ludivine Nolf.

Tous types d’animaux sont abandonnés

Dans les refuges, on ne retrouve pas seulement des chiens et des chats, mais également des animaux de prairie comme des chèvres, des oies, des poules, ou encore des petits animaux de compagnie comme les lapins. « On a beaucoup de lapins. Toute l’année, on nous apporte 1 à 2 lapins par jour. On a aussi beaucoup de coqs à Veeweyde-Bruxelles, sachant qu’ils sont interdits dans la ville. » Le centre situé dans la capitale possède également une vingtaine de moutons.

Lorsqu’un animal est amené, les équipes de la SRPA vérifient d’abord la puce électronique pour identifier le propriétaire. S’il n’en a pas, ou si la puce n’est pas mise à jour, ils partagent une annonce sur leur page Facebook. Les propriétaires ont deux semaines pour se manifester. 70 % des chiens trouvés sont restitués à leurs propriétaires. Au niveau des adoptions, entre 60 et 80 animaux (chats et chiens confondus) trouvent une nouvelle famille chaque mois. Si vous aussi vous voulez adopter des animaux, voici quelques conseils :

  • Adoptez plutôt en septembre. « On constate que des gens bien intentionnés veulent adopter durant l’été. Il est préférable de le faire après les vacances pour que l’animal s’adapte mieux à son lieu de vie, car cela prend du temps. »
  • Pucer votre chat. « On recueille beaucoup de chats qui ne sont pas stérilisés, et qui n’ont pas de puces électroniques. C’est obligatoire par la loi depuis juillet 2018, et on ne voit aucun changement. Il faut conscientiser le public. »

Lire aussi > Dans des refuges allemands, il est interdit d’adopter des animaux à Noël

Mots-clés:
chats chiens abandon SRPA
CIM Internet