Paris Match Belgique

Greta Thunberg : Son voyage zéro émission carbone vers les États-Unis

greta thunberg

Greta Thunberg, le 23 juillet à Paris. | © Lionel BONAVENTURE / AFP

Environnement & Animaux

Puisqu’elle refuse de prendre l’avion, Greta Thunberg a dû trouver un autre moyen de transport pour se rendre au sommet de l’ONU de l’action climatique à New York, en septembre prochain.

L’avion n’est pas une option pour Greta Thunberg. Alors qu’elle voyage en train depuis moins d’un an partout en Europe pour assister aux grèves pour le climat et inspirer la jeunesse, la jeune activiste suédoise pour le climat s’attaque dorénavant à l’Amérique du Nord. En septembre prochain, elle se rendra au sommet de l’ONU de l’action climatique, qui se tiendra à New York. Mais comment va-t-elle traverser l’Atlantique ? L’adolescente de 16 ans a trouvé une solution : elle se rendra en bateau de Grande-Bretagne aux États-Unis le mois prochain afin d’assister à une série de rencontres sur le thème climatique et soutenir la cause de l’autre côté de l’Atlantique, a-t-elle annoncé lundi.

« Bonne nouvelle ! », a-t-elle tweeté, en précisant qu’elle s’était vu « offrir une place à bord du Malizia II » et prendrait la mer à la mi-août.

Lire aussi > « Nous sommes devenus les méchants » : Devant les députés français, Greta Thunberg répond aux attaques

Le Malizia II est un yacht de course, skippé par le marin allemand Boris Herrmann et Pierre Casiraghi de Monaco. Ce bateau « est équipé de panneaux solaires et de turbines sous-marines assurant un voyage transatlantique zéro émission carbone », précise encore l’initiatrice des « Vendredis pour le climat ».

Lire aussi > Pourquoi Greta Thunberg décide d’arrêter (provisoirement) l’école

À la conquête de l’Amérique

Greta Thunberg dit vouloir assister au sommet de l’action climatique organisé par les Nations Unies à New York le 23 septembre, parallèlement à l’Assemblée générale annuelle, ainsi qu’à des manifestations sur le thème prévues les 20 et 27 septembre.

Elle se rendra aussi au Canada et au Mexique avant de rejoindre la conférence annuelle sur le changement climatique organisée par l’ONU en décembre à Santiago, au Chili. Ce sera le premier voyage en Amérique du Nord et du Sud pour l’adolescente de 16 ans depuis le lancement de son mouvement devant le parlement suédois l’été dernier. Elle va interrompre ses études pour faire ce voyage.

Avec Belga

CIM Internet