Paris Match Belgique

Javier Bardem livre un vibrant discours à l’ONU et appelle à protéger les océans

javier bardem

L'acteur au coeur de New-York, à Times Square, ce lundi. | © Don Emmert / AFP.

Environnement & Animaux

Engagé pour la défense de l’environnement, l’acteur espagnol  a appelé à la signature d’un traité international pour protéger les océans de la planète.

« Les océans ont besoin de nous ». Lundi, l’acteur espagnol Javier Bardem a appelé, dans un vibrant plaidoyer au siège des Nations unies, à la signature d’un traité international pour protéger les océans de la planète.

Lire aussi > Javier Bardem : « Il faut protéger l’Antarctique »

Farouche défenseur de l’environnement, Javier Bardem participe à une campagne de l’organisation écologiste Greenpeace visant la création d’un réseau mondial de sanctuaires marins.

« Nos océans sont au point de rupture et nous en sommes tous en partie responsables », a-t-il déclaré à la tribune de l’ONU, appelant les représentants de l’organisation internationale à agir « ici et maintenant ».

« On ne peut pas vivre dans le déni »


L’Oscar 2008 du meilleur second rôle masculin, pour son interprétation d’un tueur sans pitié dans No Country for Old Men, a regretté les « nombreux sièges vides » face à lui.

« Les océans appartiennent à tous, mais leur avenir est aujourd’hui entre vos mains », a-t-il insisté avant que ne soit projeté en avant-première le film de son expédition en Antarctique avec Greenpeace l’an dernier.

La star espagnole a d’ailleurs fait plusieurs allusions au septième art. « Nous sommes tous des méchants », a dit celui qui endosse régulièrement ce costume au cinéma. Mais dans la vraie vie, « il n’y a pas Dwayne Johnson (héros de films d’action) pour nous sauver ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Whatever happens during this third round of negotiations at the UN will have a deep impact on the life of our oceans and on the future of humankind. Delegates must know that the world is watching as they negotiate towards a #GlobalOceansTreaty. We just can’t afford to get it wrong. Time to #ProtectTheOceans #OneOceanOnePlanet —– Lo que pueda pasar en esta tercera ronda de negociaciones en la ONU va a tener un profundo impacto en nuestros océanos y en el futuro de la humanidad. Los delegados deben saber que el mundo les está mirando mientras negocian un Tratado Global de los Océanos. No podemos permitirnos que vaya mal. Es hora de Proteger los Océanos #ProtectTheOceans #OneOceanOnePlanet

Une publication partagée par Javier Bardem (@bardemantarctic) le

Lire aussi > Enfin un cadre international pour réduire le plastique dans nos océans

Javier Bardem a regretté la décision du président américain Donald Trump de retirer les États-Unis de l’Accord de Paris sur le climat : « On ne peut pas vivre dans le déni ».

Avec Belga

CIM Internet