Paris Match Belgique

7 astuces pour une rentrée écoresponsable

rentrée

Image d'illustration. | © Pexels

Environnement & Animaux

Pas facile de respecter son objectif zéro déchet face à la liste de courses interminables à l’approche de la rentrée scolaire. Mais tout n’est pas perdu.

Les vacances touchent à leur fin pour les enfants. Lundi, c’est le retour sur les bancs de l’école tant redouté par le portefeuille des parents. Il faut dire que la rentrée scolaire engendre une série de coûts… et de déchets. Voici une série de trucs et astuces pour faire baisser la facture et laisser la poubelle tranquille.

Vive la récup’

C’est le conseil de base pour une rentrée écoresponsable : réutiliser les fournitures scolaires de l’année dernière. Avant de se rendre au magasin armé de la longue liste de courses, commencez par faire le tri dans vos placards. Certaines affaires, comme les ciseaux, des crayons, des cahiers ou encore le cartable et la trousse, peuvent certainement être récupérer. Dernier conseil : un petit passage par l’étape « nettoyage » et les enfants n’y verront que du feu. Si vous devez acheter du nouveau matériel, dirigez-vous vers le seconde main.

Lire aussi > Comment vivre sans plastique ? 12 réponses pratiques

Mot d’ordre : la simplicité

Afin de pouvoir réutiliser ces fournitures, encore faut-il qu’elles ne soient pas démodées. Un cartable Pikachu ou une trousse Indestructibles ne leur plaira peut-être plus cette année. Le mieux (même si c’est difficile) est de résister aux effets de mode, qui donnent lieu à du matériel souvent de mauvaise qualité.

Des couvres-livres plus fun

L’étape certainement la plus chiante pour les parents : lorsqu’il est temps de plastifier les nouveaux cahiers et livres. Les inévitables bulles d’air ont le don de donner des bouffées de chaleur à celui ou celle qui tente désespérément de décoller et replacer correctement le film plastique. Bientôt de l’histoire ancienne ? Plus écologique et plus beau, des chutes de tissus font très bien l’affaire, tout comme des sacs en papier ou une vieille carte routière pour l’esprit récup’.

Ca y est nous les recevons aujourd’hui ces splendides protège-cahiers de qualité format A4 et A5 ! En vente dès demain…

Publiée par Ulysse & Marie droguerie éco-responsable sur Jeudi 22 août 2019

Jamais sans ma boîte (ou ma pochette) à tartines

Pour les collations et les lunchs, il vaut mieux privilégier des contenants solides et réutilisables, tels que la gourde en inox et l’indispensable boîte à tartines. Pour les plus grands, la pochette à lunchs en tissu est une alternative moins encombrante. Il existe aussi des alternatives au cellophane et à l’aluminium à base de cire  d’abeille ou des emballages à compote réutilisables.

Lire aussi > Cosmétiques : les fabriquer soi-même pour ne plus se méfier

La papeterie en vrac

Plutôt que d’acheter trois bics emballés individuellement ou un pack de 10 dont la majorité terminera oubliée au fond d’un placard, il existe des papeteries et autres magasins où certains objets tels que gommes, bics, stylos, lattes, crayons sont vendus à la pièce, sans emballage. Plus de déchets et plus de surconsommation inutile.

Des fournitures scolaires durables

Lorsque le matériel est abimé et qu’il ne peut pas être remplacé en seconde main, il faut se diriger alors vers des fournitures neuves, mais de qualité, durables et non toxiques. Comme une latte en métal ou en bois, des crayons surligneurs fluo… Pour les fournitures rechargeables, il vaut mieux s’assurer avant l’achat que les recharges sont bien disponibles facilement.

Sensibiliser l’école

Mon enfant a-t-il vraiment besoin de deux cahiers A4 à carreaux, d’un cahier A5, d’une farde à élastiques et de deux classeurs de taille différente, le tout, pour un seul cours ? La liste de courses pour la rentrée scolaire peut rapidement s’allonger et s’opposer à votre objectif zéro déchet. Solution ? En discuter calmement avec les enseignants et la direction pour les sensibiliser davantage. Plus la liste sera simple, plus il sera facile de recycler le matériel d’année en année.

L’occasion également de parler à l’école du programme Good Planet, qui met en place des challenges comme Croque Local, Zéro Déchet et Gros Pull afin de montrer aux enfants (et aux plus grands) qu’agir pour la planète peut être facile et ludique.

CIM Internet