Paris Match Belgique

Corrida : La tribune en son honneur, signée par Pierre Arditi et Jean Reno, provoque un tollé sur Twitter

corrida

Image d'illustration. | © Unsplash / Giovanni Calia.

Environnement & Animaux

Dans un appel publié par Le Figaro, Jean Reno, Denis Podalydes ou encore Pierre Arditi prennent position contre un projet d’interdiction de la corrida aux mineurs.

« La corrida est l’âme de la culture taurine millénaire » et « interdire un art est indigne d’une démocratie moderne« . Dans une tribune publiée ce vendredi matin dans les colonnes du Figaro, 38 personnalités françaises s’élèvent contre l’éventualité d’une interdiction de la corrida aux mineurs. Selon elles, une telle interdiction, pour laquelle une députée LREM veut déposer une proposition de loi, reviendrait à priver d’avenir la corrida en empêchant la transmission et le renouvellement de son public : « Instrumentaliser les enfants pour combattre la corrida, c’est la condamner dans vingt ans« , affirme leur texte.

Lire aussi > Ferdinand, le dessin animé qui écorne les toreros

Parmi les signataires de cet appel, des comédiens comme Pierre Arditi, Charles Berling, Philippe Caubère, Denis Podalydès, Jean Reno, ainsi que d’autres personnalités comme l’ex-ministre de la Culture Françoise Nyssen ou l’ancien président de France Télévisions Patrick de Carolis. 

Une comparaison avec la pénalisation de l’homosexualité qui ne passe pas

L’idée d’une interdiction de la corrida aux mineurs a germé cet été dans les rangs du parti d’Emmanuel Macron, où elle ne fait toutefois pas l’unanimité, après une polémique déclenchée par la présence de deux ministres lors d’une corrida à Bayonne, au grand dam des défenseurs du bien-être animal. La députée Samantha Cazebonne a depuis fait part de son intention de déposer une proposition de loi visant à interdire aux moins de 16 ans d’assister à des corridas ou des combats de coqs, au nom de la protection des enfants contre toutes les formes de violences. 

Une idée qui n’est évidemment pas au goût de tout le monde, et encore plus après la lecture de certains passages de ladite tribune, qui compare notamment cette interdiction à la pénalisation de l’homosexualité en citant l’emprisonnement d’Oscar Wilde en Grande-Bretagne. D’autres internautes raillent cet appel en rappelant que ces actes d’un autre temps devraient eux être interdits.

Lire aussi > Brigitte Bardot : « Je veux vaincre l’indifférence vis-à-vis des animaux »

Les associations de défense du bien-être animal sont bien sûr elles aussi montées au créneau, dont 30 millions d’amis et PETA France, pour dénoncer la cruauté de mettre à mort un animal sur le territoire français, hissée au rang d' »art » par cette tribune. Le hashtag #StopCorrida a depuis fait son apparition dans les tendances du réseau social.

CIM Internet