Paris Match Belgique

Pendant ce temps, le Qatar a décidé de climatiser ses rues

Qatar

De quoi aller faire ses emplettes tranquillement. | © DPA

Environnement & Animaux

Une aberration.

 

On n’arrête pas de parler de réchauffement climatique. Les jeunes s’engagent à travers le monde pour une politique environnementale efficace. Les stars elles-mêmes appellent à une mobilisation générale. Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme encore et encore en appelant à tout faire pour maintenir le réchauffement global sous la barre des 2°C. Et pendant ce temps-là, le Qatar semble faire un énorme doigt d’honneur à la planète entière en décidant de climatiser ses rues. Une véritable aberration.

Lire aussi > +7°C en 2100 : Des scientifiques aggravent leurs projections sur le réchauffement climatique

Ce n’est pas la première fois que les décisions du pays semblent aller à l’encontre du bon sens. Il y a quelques mois, lorsque le Qatar avait annoncé que l’un des stades à ciel ouvert utilisés pour les championnats du monde d’athlétisme à Doha serait climatisé, cela avait déjà fait polémique. Pour 2022 et la coupe du monde de foot, le système de tuyaux qui baissent la température de 15°C devrait être utilisé dans huit stades cette fois.

Qatar
Ce n’est pas comme ça que le Qatar va lutter contre le réchauffement climatique. ©Flavius Torcea/Unsplas

Mais le pays ne souhaite en tout cas pas s’arrêter en si bon chemin. C’est cette fois au tour des rues de prendre un coup de fraîcheur grâce à l’air climatisé. Et c’est tout le système qui se mord la queue. Car si le Qatar souffre tant de la chaleur, c’est en grande partie dû au réchauffement climatique. Ces trente dernières années, les températures grimpent de plus en plus dans le pays, prévient le Washington Post. En juillet 2010, le pays a même atteint un nouveau record de température avec 50,4°C. « Le Qatar est l’une des régions du monde qui se réchauffe le plus rapidement, du moins en dehors de l’Arctique », a déclaré au Washington Post Zeke Hausfather, spécialiste des données climatologiques à Berkeley Earth, un groupe d’analyse de la température. « Les changements qui y sont apportés peuvent nous aider à comprendre ce à quoi le reste du monde peut s’attendre si nous ne prenons aucune mesure pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre ».

Et pour survivre à ces vagues de chaleur intenses, l’une des réponses du Qatar consiste à traiter les conséquences et non pas de s’en prendre aux causes, comme il serait nécessaire de faire si on veut installer des solutions sur le long terme. Et puisqu’il fait chaud, le gouvernement a décidé de mettre le paquet sur l’air conditionné et pas seulement dans les stades mais aussi dans les rues, sur les marchés et même dans les centres commerciaux extérieurs.

CIM Internet