Paris Match Belgique

L’Afrique aussi veut construire son mur, mais celui-ci est fait d’arbres

arbres afrique great green wall

Le but est de limiter l'avancée du désert. | © Karim MANJRA

Environnement & Animaux

Une grande muraille faite d’arbres, c’est le pari lancé en Afrique. Objectif : 2030

 

En 2015, les Nations unies ont adopté une liste de 17 objectifs à atteindre en une quinzaine d’années (d’ici 2030) pour venir à bout de la pauvreté, lutter contre les inégalités et circonscrire le changement climatique. C’est dans ce cadre que s’inscrit la construction de cet énorme mur d’arbres que plusieurs pays africains veulent construire à travers leur continent. Un rêve vieux de dizaines d’années qui a pris vie en 2007 sous la direction de l’Union africaine. À l’époque, 11 pays ont adhéré à l’initiative, aujourd’hui une vingtaine de pays soutiennent le projet d’après l’ONG The Great green wall.

Lire aussi > Amazonie : L’arbre qui pourrait sauver la forêt

« The Great Green Wall contribue directement au programme mondial 2030 des Objectifs de développement durable des Nations unies. Construire un mur végétalisé à travers le Sahel fait beaucoup plus que simplement restaurer des terres dégradées. Cette initiative lutte contre la pauvreté et la faim, renforce la résilience locale face au changement climatique, améliore la santé et le bien-être, crée des emplois, accroît les opportunités économiques et bien plus encore », soutient l’organisation sur son site internet.

Leur ambition : Développer une bande verte composée d’arbres de plus de 8 000 km de long sur toute la largeur de l’Afrique. D’abord, cela permettra de contrer l’avancée du désert, grâce à des arbres résistant à la sécheresse. Ensuite, cela permettra aux millions d’habitants menacés par les changements climatiques d’espérer une amélioration de leurs conditions de vie. Eux qui sont sans cesse confrontés aux sécheresses, au manque de nourriture, aux conflits et à la diminution des ressources naturelles, espèrent trouver en cette nature verdoyante de quoi développer également des terres cultivables.

un mur d'arbres pour protéger l'afrique contre le désert
Le mur vert traversera l’Afrique d’est en ouest. ©Great Green Wall

Une fois terminée, la Grande Muraille Verte sera la plus grande structure vivante de la planète, trois fois plus grande que la Grande Barrière de Corail. Pour le moment, et après une décennie de travail, elle est environ avancée à 15%. « Depuis la création de cette initiative en 2007, la vie a commencé à revenir à la terre, ce qui a permis d’améliorer la sécurité alimentaire, la création d’emplois et la stabilité », assure l’ONG. « Cela montre que si nous pouvons travailler avec la nature, même dans des endroits difficiles comme le Sahel, nous pouvons surmonter l’adversité et construire un monde meilleur pour les générations à venir ».

Mots-clés:
Afrique mur arbres sahara
CIM Internet