Paris Match Belgique

Après le terrain de chasse, Hugo Clément lance une grande mobilisation pour racheter un zoo

Hugo Clément lance un appel aux dons pour acheter un zoo

Aujourd'hui, le journaliste qui incarne l'émission engagée Sur le front des océans a décidé de profiter de sa popularité pour aider à racheter un zoo en France. | © Alain Apaydin/ABACAPRESS.COM

Environnement & Animaux

C’est un nouveau projet fou que tente de réaliser le journaliste français Hugo Clément ! Nous étions forcément obligés de vous partager…

 

Début novembre, Hugo Clément réalisait l’exploit en récoltant 150 000 euros en vingt-quatre heures pour racheter un terrain de chasse de 500 hectares dans le Vercors et le transformer en réserve naturelle. Aujourd’hui, le journaliste, qui incarne l’émission engagée Sur le front des océans, a décidé de profiter de sa popularité pour aider à racheter un zoo en France.

Lire aussi > Hugo Clément voyage avec la fille de Mike Horn pour rejoindre l’explorateur

Dans une courte vidéo de 4 minutes, Hugo Clément explique l’état actuel du zoo en question ainsi que le projet fou qu’il tente de réaliser avec l’association Rewild qui regroupe plusieurs associations de défense des animaux. On y voit des images déchirantes de bêtes tournant en rond dans des cages de quelques mètres carrés seulement. Une panthère des neiges au bord de la folie, enchaînant des allers-retours dans son enclos, des loups derrière des grillages loin de leur forêt d’origine, des lions, des pandas, des servals, des girafes,…

 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk) on

Transformer le zoo en centre de réhabilitation

Ces animaux, qui ont besoin d’un territoire immense, sont en ce moment cloîtrés dans des espaces minuscules dans le zoo de Pont Scorff dans le Morbihan. Hugo Clément précise que ce zoo n’a rien d’exceptionnel, il est juste un exemple d’animaux en captivité comme un autre. Mais il est surtout à vendre ! Son prix ? 600 000 euros. Une somme que l’association a seulement 5 mois pour réunir. 

Lire aussi > Les images insoutenables de Hugo Clément, témoin du massacre de dauphins aux Îles Féroé

Grâce à cet argent, Rewild aimerait transformer l’ancien zoo en centre de réhabilitation pour animaux sauvages. Le but à long terme serait de permettre aux animaux de retrouver leur milieu naturel.

« Les loups sont des animaux qui ont besoin de beaucoup d’espace et sont surtout très craintifs. Ils ont besoin de pouvoir se cacher sous la forêt ou dans du taillis. Si on réussit à acquérir ce zoo, ils pourront retrouver leur milieu naturel »

Dans la vidéo, les membres de Rewild expliquent également qu’il s’agira d’effectuer un retour à la nature pour chaque animal au cas par cas, en fonction des espèces et de l’histoire de chaque individu. « Ils seront réintroduits dans la nature quand c’est possible ou envoyés dans des sanctuaires dans leurs pays d’origine », explique Rewild

Mais aussi un refuge pour les animaux saisis par la justice

Le but sera d’évaluer dans quelle mesure certaines espèces seront capables d’être « réensauvagées ». L’espace libéré par le zoo servira également de plateforme transitoire pour tous les animaux saisis par la justice. « Le trafic de faune sauvage est la deuxième cause de disparition des espèces », explique Hugo Clément. Il s’agit souvent de particuliers qui ont acquis des animaux exotiques comme des reptiles, et ce, sans autorisation de détention.

Un gigantesque appel aux dons

Ce sont donc 600 000 euros qu’il faut parvenir à réunir dans les 5 prochains mois. Hugo Clément appelle à donner la modique somme de 5 euros ou, dans une moindre mesure, de partager un maximum sa vidéo. Si vous souhaitez faire un don, la plateforme de crowdfunding est disponible via le lien suivant : www.gofundme.com/f/REWILD. Pour l’instant, 60 000 euros ont déjà été récoltés et le chiffre ne fait que grimper.

CIM Internet