Paris Match Belgique

Comment nourrir correctement les oiseaux de votre jardin en hiver ?

Nourriture pour oiseaux en hiver

Notez qu'il est primordial de ne pas continuer à les nourrir une fois le printemps venu. | © Unsplash / Martin Arusalu

Environnement & Animaux

Avec l’arrivée de l’hiver et ses chutes de températures, les volatiles de nos jardins ont de plus en plus de mal à trouver de la nourriture. Les graines et autres insectes se font rares. Les journées raccourcissent, ce qui réduit leur temps de lumière disponible pour trouver de la nourriture.

 

L’intervention de l’homme est donc primordiale pour les aider à survivre. Il est très facile de leur donner un petit coup de main en déposant des mangeoires et autres boules de graisse dans nos extérieurs. Il suffit juste de respecter certaines règles de base afin de ne pas mettre leur santé en péril.

Lire aussi > Les oiseaux fréquentent de moins en moins nos jardins (et c’est inquiétant)

Les meilleurs aliments :

  • Mélanges de graines : le mélange optimal étant composé d’1/3 de tournesol noir, de cacahuètes et de maïs concassé ;
  • Pain de graisse végétale simple ;
  • Pain de graisse végétale mélangé avec des graines, fruits rouges ou insectes ;
  • Graines de tournesol (non grillées et non salées), si possible non striées, les graines noires sont meilleures et plus riches en lipides ;
  • Cacahuètes (non grillées et non salées) ;
  • Amandes, noix, noisettes et maïs concassés (non grillées et non salées) ;
  • Petites graines de millet ou d’avoine ;
  • Fruits décomposés (pomme, poire flétrie, raisin).

Respecter un certain timing

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) recommande de les nourrir de la mi-novembre à la fin mars, voire début avril, mais uniquement si le froid se prolonge. Si vous commencez, vous ne pourrez par contre plus vous arrêter en chemin. En effet, les oiseaux habitués à trouver de la nourriture dans votre jardin, ne trouveront soudain plus à manger et seront peut-être obligés de parcourir plusieurs kilomètres le ventre vide pour trouver un nouvel endroit.

Lire aussi > Pourquoi vous ne devriez surtout pas jeter les poils de votre chat cet hiver

Notez qu’il est primordial de ne pas continuer à les nourrir une fois le printemps venu. Les oiseaux entrent alors en phase de nidification et cela pourrait avoir un impact négatif sur eux, comme la ponte précoce d’oeufs, une modification de leur comportement nuptial ou encore une relation de dépendance chez les jeunes oiseaux qui doivent apprendre à s’alimenter seuls.

 

Nourriture pour oiseaux en hiver
Unsplash / Andrik Langfield

Éviter le pain blanc

En second lieu, on évite de leur distribuer du pain blanc. Celui-ci perturbe leur système digestif et contient peu de vitamines et de minéraux. De plus, la mie qui va gonfler dans leur estomac risque de leur donner une sensation de satiété qui n’est pas réelle.

Attention aux boules de graisse

S’ils raffolent des boules de graisse, les oiseaux peuvent aussi s’y emmêler les pattes une fois le filet vide. Dès que la boule est bien entamée, vous pouvez la couper en morceaux et la placer dans un distributeur ou dans des mangeoires.

Lire aussi > Pourquoi vos animaux de compagnie sont un désastre écologique et comment faire pour y remédier

Faites aussi attention à installer votre mangeoire en hauteur, à l’abri des prédateurs. Veillez aussi à ce que les pigeons ne viennent pas exclusivement se servir. Vous pouvez également installer un abreuvoir afin que les volatiles puissent aussi se désaltérer. Leur alimentation n’étant pas très humide, ils ont besoin de boire régulièrement.

 

Nourriture pour oiseaux en hiver
Unsplash / Vittorio Zamboni
CIM Internet