Paris Match Belgique

Un spray en guise d’emballage ? La nouvelle invention méconnue qui risque de révolutionner la conservation de nos aliments

Cet emballage d'un nouveau genre pourrait révolutionner notre alimentation

Dans un time-lapse impressionnant, Apeel nous montre l'état de conservation de différents fruits et légumes (cerises, myrtilles, avocats, tomates, radis,...) avec et sans spray d'emballage.

Environnement & Animaux

Une invention révolutionnaire va bientôt voir le jour dans nos supermarchés européens. 

 

88 millions de tonnes de nourriture ont été gaspillées en Europe en 2018, soit 20% de nos aliments consommables. Ce gaspillage serait à l’origine de l’émission de 170 millions de tonnes de CO2. Au niveau européen, la Belgique est le deuxième plus mauvais élève en la matière, avec 345 kg de nourriture gaspillée par personne et par an. Un coût économique et environnemental énorme contre lequel il sera primordial de lutter durant les années à venir.

Lire aussi > Après le suremballage, le coup de gueule contre les fraises d’hiver dans les supermarchés

L’entreprise américaine Apeel Sciences, qui a obtenu une subvention de la fondation Bill & Melinda Gates, réalise justement des études sur une nouvelle technologie d’emballage en spray. Ce dernier va former un film plastique protecteur autour de nos fruits et légumes pour les protéger de la déshydratation et de l’oxydation.

Dans un time-lapse impressionnant, Apeel nous montre l’état de conservation de différents fruits et légumes (cerises, myrtilles, avocats, tomates, radis,…) avec et sans spray d’emballage, et on peut dire que le résultat impressionne :

Un premier test concluant

Cette technologie a déjà été testée l’année dernière aux États-Unis, où elle a permis de réduire de plus de moitié les déchets de produits frais des supermarchés, notamment des pommes, des asperges et des citrons.

Il vient enfin de débarquer chez nous début décembre. L’Allemagne et le Danemark testent l’utilisation de ce nouvel emballage en spray après une approbation de la Commission européenne en juin.

« L’avocat moyen peut être mûr pendant deux ou trois jours. Le nôtre restera mûr pendant quatre à six jours. »

Dans ces deux pays, depuis le 9 décembre, les avocats pulverisés de ce fameux spay vont être mis en vente dans les grandes chaînes de supermarchés. Le but sera de les garder frais plus longtemps et donc d’éviter leur gaspillage grâce à une durée de vie allongée. Concrètement, cette nouvelle technologie promet de les garder mûrs deux fois plus longtemps.

Un emballage totalement comestible

La première question que l’on se pose dès lors : comment enlever l’emballage ? Ce dernier est en réalité totalement comestible, puisque tous ses ingrédients sont d’origine végétale. Le spray agit donc comme une seconde peau naturelle que l’on peut manger sans problème.

Comment ça marche ?

Le revêtement par pulvérisation qui a été développé par Apeel Sciences contrôle les deux principaux facteurs qui provoquent la détérioration des produits frais : la vitesse à laquelle l’eau s’échappe de la surface des fruits et légumes et la vitesse à laquelle l’oxygène entre. Cela permet aux fruits et légumes traités de rester frais plus longtemps.
« Nous créons un microclimat optimisé qui double la durée de conservation « , a déclaré James Rogers, directeur général d’Apeel Sciences au Guardian. « L’avocat moyen peut être mûr pendant deux ou trois jours. Le nôtre restera mûr pendant quatre à six jours. » Si l‘entreprise a commencé avec des avocats, c’est en raison du timing éphémère auquel ils demeurent au stade de maturité « parfaite » et de leur coût élevé.

Plus respectueux de l’aliment et de l’environnement, on espère bientôt voir l’emballage en spray se généraliser dans les supermarchés belges également.

CIM Internet