Paris Match Belgique

Les feux d’artifice, un véritable cauchemar pour les animaux

un chien devant un sapin de Noël

Pensez-y ce soir. | © Pexels

Environnement & Animaux

La magie des feux d’artifice est un véritable enfer pour d’autres. Ce must de fin d’année peut avoir des conséquences tragiques pour les animaux.

 

2020 approche à grands pas. Pour certains, le choix de la soirée n’est pas encore certain. Sous la pression sociale, il est presque obligatoire de passer la meilleure soirée de l’année ce 31 décembre, alors qu’un simple dîner entre amis leur suffirait amplement. Pour d’autres, la réussite de cette soirée ne tient qu’à une seule condition : le traditionnel feu d’artifice.

Magique pour les petits et les grands, ce moment est synonyme de stress intense pour les animaux. Chaque année, durant la nuit du 31 décembre au 1er janvier, nombreux sont les chiens et chats de compagnie qui paniquent et prennent la fuite à cause des détonations soudaines et violentes. Ce qui pose un sérieux problème aux refuges. « On doit être sur le qui-vive et faire de la place pour tous les animaux qui se retrouvent sur la voie publique le 1er janvier, complètement traumatisés par le bruit et les lumières vives. Les gens ne se doutent pas que ces feux ont de lourdes conséquences », regrette Gaëtan Sgualdino, président de la SPA de La Louvière auprès de nos confrères de La Libre. L’animal peut tout simplement se perdre ou pire, se faire heurter par une voiture dans sa fuite.

Lire aussi > Pourquoi les feux d’artifice sont les champions de la pollution

Pour les oiseaux et les animaux d’élevage, les feux d’artifice constitue également une source de danger. Ils peuvent se blesser grièvement en essayant de s’échapper, parfois mortellement. D’autres font un infarctus.

Des feux d’artifice silencieux

Si les conséquences sont multiples, la conclusion est unique : les feux d’artifice nuisent au bien-être animal. L’ouïe des animaux étant plus fine que celles des humains, le bruit dégagé par ces tirs est insupportable pour eux. C’est pourquoi les défenseurs des animaux réclament depuis des années l’interdiction pure et simple du feu d’artifice, notamment chez les particuliers. Ou, à défaut, promeuvent l’utilisation des feux d’artifice à bruit contenu.

Ces feux d’artifice dits « silencieux » réduisent le bruit de moitié – de 150 décibels, voire plus, à 70 dB environ, selon GAIA -, sans pour autant entraver la réussite de la fête. Nettement moins traumatisante pour les animaux, cette alternative peine pourtant à s’imposer dans notre pays, indique La Libre. Pour de nombreux citoyens, difficiles à convaincre, le bruit fait partie de la fête. Mais le problème se situe également au niveau des communes.

Lire aussi > 5 choses à savoir sur le permis pour détenir un animal de compagnie en Wallonie

« Les artificiers classiques font du lobbying auprès des conseils communaux », affirme Ann De Greef, directrice de GAIA. « Résultat : ce sont toujours les mêmes qui décrochent les contrats et rien ne change. Alors que les feux d’artifice à bruit contenu ne gâchent rien à la fête, ne sont pas beaucoup plus chers et ont l’avantage de préserver les nerfs des animaux. »

Pour convaincre les élus communaux d’opter pour une alternative plus respectueuse des animaux, GAIA invite les Wallons et les Bruxellois à écrire à leur bourgmestre ou à leur échevin du Bien-être animal via www.animauxenpetard.be. Les Flamands ne sont pas concernés car leur Région a voté un décret en avril 2019 interdisant les feux d’artifice. Des dérogations peuvent certes encore être accordées mais uniquement pour des espaces et des périodes délimités. En Wallonie et en Région de Bruxelles-Capitale, seules quelques rares communes – dont Jemeppe-sur-Sambre, La Hulpe et Bruges – se sont décidées à franchir le pas et à penser aux oreilles sensibles de nos animaux.

Quelques conseils pour ne pas gâcher la fête

Il est certainement trop tard pour ce Nouvel An. Si des détonations auront cependant lieu dans votre quartier, GAIA conseille de suivre ces quelques conseils pour passer en 2020 sans mettre leurs animaux en danger :

1. Gardez tous les animaux de compagnie à l’intérieur dès la tombée du jour. Fermez les rideaux et les volets.
2. Laissez la lumière et la radio ou la télévision allumées afin que le bruit et les éclairs soient un peu atténués.
3. Si votre chien est très sensible au bruit, parlez-en à votre vétérinaire. Évitez d’administrer vous-même des médications. Certaines substances contenues peuvent anesthésier votre animal mais pas le rendre insensible à la peur pour autant.
4. Gardez les chevaux, ânes, poneys ou bovins dans l’étable.
5. Veillez à ce que votre animal soit pucé et enregistré, et qu’il porte un collier nominatif. Il sera ainsi bien plus aisé de le retrouver s’il devait prendre la fuite.
6. Vous pouvez habituer graduellement votre animal aux feux d’artifice. Des CD comportant des sons de feux d’artifices sont disponibles à la vente, et des fichiers de tels enregistrements peuvent aussi être téléchargés sur internet.
7. Ne réconfortez pas exagérément votre animal (à moins qu’il soit en état de panique complète). Il pourrait comprendre que quelque chose va mal et que sa peur est justifiée. L’idéal est de se comporter naturellement.

CIM Internet