Paris Match Belgique

Les techniques créatives (et absurdes) des Thaïlandais après l’interdiction de sacs en plastique

Une valise pour faire ses courses

Une valise pour faire ses courses ? La solution d'une Thaïlandaise après l'interdiction des sacs en plastique dans les supermarchés. | © Capture d'écran Facebook/rovmaira

Environnement & Animaux

Depuis l’interdiction des sacs en plastique dans les supermarchés, les Thaïlandais innovent pour faire leurs courses.

 

En Belgique, les sacs en plastique ont été remplacés, en toute logique, par des sacs réutilisables, des tote bags ou encore des cabas à roulettes. En Thaïlande, la loi interdisant l’usage de sacs en plastique dans les supermarchés, entrée en vigueur le 1er janvier 2020, donne lieu à d’autres moyens de substitution, innovants et plutôt inattendus.

Face à cette interdiction, les Thaïlandais improvisent et redoublent d’inventivité pour transporter leurs courses. Des valises pleines à craquer, des seaux trop petits, des brouettes, et même des filets de pêche… Les meilleures – ou les pires, on ne sait pas – solutions de crise ont été compilés sur une page Facebook, au lendemain de l’entrée en vigueur de l’interdiction. Pour notre plus grand plaisir.

Lire aussi > Pour les protéger de la déforestation, des arbres sont ordonnés moines en Thaïlande

วันนี้ดูแปลกๆ เป็นวันอะไรกันหรอสีสันในวันงดใช้ถุงพลาสติก (1 มกราคม เป็นต้นไป).ขอบคุณ : ช่อง3, ช่อง7, ช่อง 8, ช่อง…

Publiée par ROV ไหมละ sur Jeudi 2 janvier 2020

Un Thaïlandais utilise en moyenne huit sacs en plastique à usage unique par jour qui finissent dans les égouts et les décharges. Cet usage intensif du plastique fait de ce pays d’Asie du Sud-Est le sixième plus gros contributeur mondial à la pollution des océans. Face à ces chiffres, les principales chaînes de supermarchés du pays se sont engagées à ne plus distribuer de sacs plastique à usage unique en caisses. À la place, certains commerces proposent pour quelques centimes des sacs en tissu réutilisables. Certains, pas tous, prouvent les différentes images des citoyens créatifs.

« Mettre un terme à la culture du jetable »

Cette décision pour les supermarchés n’est qu’un premier pas dans la lutte contre le plastique, le gouvernement thaïlandais s’étant engagé à interdire totalement leur usage d’ici à 2022. Les chaînes de télévision ont de leur côté commencé à « censurer » les sacs plastique à l’écran, en floutant leurs images, comme elles le font pour la nudité, les cigarettes, l’alcool ou les scènes violentes.

Pour Greenpeace Thaïlande, la démarche actuelle n’est pas encore suffisante pour résoudre la crise du plastique dans le pays. « Ce qu’il faut, c’est mettre un terme à la culture du jetable », a déclaré à l’AFP Pichmol Rugrod de l’association.

CIM Internet