Paris Match Belgique

Vers la fin des hérissons ?

Mr.Pokee, le hérisson aux 226 000 followers sur Instagram. | © Instagram @mr.pokee

Environnement

Une pétition en ligne adressée aux candidats à la présidentielle française alarme : les hérissons seraient sur le point de disparaître en France d’ici 2050. En cause notamment : les pesticides et l’urbanisation.

 

Un hérisson, c’est mignon, vraiment mignon. En témoigne le compte Instagram de Mr Pokee, qui fait le tour du monde :

Lire aussi > Dans les valises de Mr Pokee

Mais c’est aussi et surtout en danger. En France, on en écraserait entre 700 000 et un million par an. Et deux tiers d’entre eux pourraient disparaître d’ici trente à quarante ans. Quant à l’espérance de vie des hérissons, elle serait passée de dix à deux ans selon les associations de sauvegarde des hérissons françaises. Un constat alarmiste et pourtant bien réel. Dans une pétition lancée en août 2016 et signée par plus de 76 000 personnes, Jean-Xavier, Evelyne et Christophe, au nom de la coordination  » Sauvons les Hérissons  » des associations de sauvegarde uniquement dédiées à ces petits mammifères insectivores, alertent Ségolène Royal, ministre de l’environnement en France : « Là où, dans les campagnes, il y avait 100 hérissons, il n’y en a plus que 3 à présent ! ».

Empoisonnés par les pesticides, chassés des campagnes…

Car même si l’espèce est protégée depuis 1981 en France, le hérisson qui est sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature n’est classé qu’en « préoccupation mineure » bien qu’on ait remarqué une diminution de l’espèce à partir des années 1950. Les scientifiques le considèrent comme une espèce « sentinelle » (« Organismes ou ensemble d’organismes qui traduisent de façon aussi directe et évidente que possible des modifications qualitatives et/ou quantitatives de la qualité de l’écosystème dont ils font partie ») et une espèce « parapluie », c’est-à-dire qu’elle protège toutes les autres espèces avec lesquelles elle partage son habitat.

> Retrouvez notre dossier spécial Animal, on est mal

Dans un reportage diffusé le 15 avril dernier sur France 3 sur l’animal vieux de plus de 60 millions d’années, on apprend que la population aurait chuté de 70% en vingt ans et que l’espèce pourrait s’éteindre d’ici 2050. En cause principalement : l’urbanisation et l’utilisation toujours plus importante de pesticides. Le hérisson est aussi chassé pour sa chair, même si la pratique est interdite.

« Les hérissons sont intoxiqués par les pesticides, broyés par les engins agricoles, chassés des campagnes suite à la destruction de leurs habitats naturels, brûlés vifs dans les feux de jardin, écrasés un peu plus dans d’horribles souffrances à chaque passage de nouvelle voiture : 1,8 millions par an en France selon les premières statistiques ! Une véritable hécatombe. (…) Depuis les années 1950, on estime que leur nombre est passé d’environ trente millions à moins d’un million dans chaque grand pays d’Europe ». Intoxiqués, écrasés sur les routes… Bien qu’ils soient inoffensifs et protégent même les jardins en mangeant insectes et limates, les hérissons ont donc un destin tragique. Et le fait de circuler principalement la nuit à la recherche de nourriture et de se rouler en boule au moindre coup de flippe en font des victimes idéales pour les prédateurs tels que les renards, les blaireaux ou encore les automobilistes.

CIM Internet