Paris Match Belgique

L’Himalaya est visible pour la première fois depuis 30 ans grâce à une chute de la pollution

L'Himalaya est visible pour la première fois depuis 30 ans grâce à une chute de la pollution

La pollution a baissé d'un tiers en Inde avec le confinement. | © Flick / Silke

Environnement & Animaux

Le confinement en Inde a fortement réduit la pollution, permettant aux habitants du nord du pays d’apercevoir l’Himalaya.

 

Il semblerait que le confinement imposé dans plusieurs pays du monde pour limiter la propagation du Covid-19 n’ait pas seulement un impact sur notre santé, mais également sur celle de notre planète Terre. Dans le nord de l’Inde, des habitants ont partagé leur surprise sur les réseaux sociaux de pouvoir admirer l’Himalaya depuis leur fenêtre, révèle The Independent. Une vision qui n’avait plus été possible depuis plus de 30 ans.

Lire aussi > Les deux tiers de l’Himalaya pourraient fondre d’ici à 2100

Des habitants de l’État du Punjab ont publié sur internet des photos de la chaîne de montagne se situant à environ 200 kilomètres de distance. Troisième pays émettant le plus de CO2 dans le monde (derrière la Chine et les États-Unis), l’Inde a vu son brouillard dû à la pollution se dissiper quelque peu. Seulement deux semaines après le début du confinement du pays, des effets positifs sur l’environnement se font déjà remarquer après la fermeture des usines et la réduction du trafic autoroutier.

« Je n’aurais jamais pu imaginer que cela soit possible… une preuve évidente de l’impact que la pollution que nous créons a sur la Terre », a tweeté l’ancien joueur de cricket indien, Harbhajan Singh. Une vue incroyable pour ces habitants de la ville de Jalandhar.

Lire aussi > À cause du réchauffement climatique, la végétation gagne de l’altitude et se rapproche du sommet du mont Everest

Le Central Pollution Control Board of India a déclaré que le lockdown avait entraîné une amélioration significative de la qualité de l’air, rapporte The Independent. La qualité de l’air se serait améliorée de 33 % dans le pays entre le 16 et le 27 mars. L’Inde est le pays où le plus de personnes meurent chaque année à cause de la pollution. Selon les chiffres de Global alliance on health and pollution, 2,3 millions de personnes meurent chaque année en Inde à cause de la pollution, que ce soit de l’air, de l’eau et au travail.

CIM Internet