Paris Match Belgique

Instagrameurs confinés, les sites naturels peuvent à nouveau respirer

Le parc est rempli de némophiles bleues. | © Sora Sagano/Unsplash

Environnement & Animaux

Le site de l’Hitachi Seaside Park au Japon propose de visiter les champs de fleurs désertés comme vous ne les avez jamais vus.

 

Les lieux touristiques sont chaque année un peu plus envahis de touristes et dénaturés à cause des centaines d’instagrameurs qui se suivent pour prendre une photo. Dans le désert californien, des champs de fleurs sont piétinés par les touristes venus poser devant le « super bloom » et à Paris, la rue Crémieux croule sous les instagrameurs plus acrobates les uns que les autres. L’ampleur est telle que pour protéger les milieux naturels, le WWF a lancé l’été passé un lieu fictif sur instagram (I protect nature) pour éviter que les touristes débarquent massivement à un endroit idyllique rendu célèbre par le réseau social.

Lire aussi > Les influenceurs se précipitent à Tchernobyl suite au succès de la série, le réalisateur les met en garde [PHOTOS]

Grâce au confinement (car il faut bien lui trouver un côté positif) de la majorité des pays du monde et la pandémie qui a engendré la fermeture de certaines frontières, le tourisme est tout simplement à l’arrêt. Et, ce, pour le plus grand bonheur des animaux sauvage et des espaces naturels qui peuvent enfin reprendre leurs droits sans être saccagés par l’espèce humaine.

C’est le cas notamment au Japon, où les champs de fleurs bleues d’ordinaires noyés de touristes venus du monde entier sont désormais complètement vides. Cette année, la floraison des némophiles bleues se fera à huis clos, comme beaucoup d’autres choses en cette période de confinement, au plus grand désespoir des amoureux de la nature. Ce qui n’est finalement pas plus mal pour la nature elle-même.

 

View this post on Instagram

 

Spring in Japan ✨💙💙💙✨ . Picture by ✨✨@nomadtraveler2020✨✨ #wonderful_places for a feature 💙

A post shared by Wonderful Places (@wonderful_places) on

Le parc côtier Hitachi Seaside Park au Japon a dû fermer ses portes au public le 4 avril dernière suites aux directives sanitaires éditées pour les lieux publics. Mais pas de panique pour les fans du lieu ou les personnes qui désire s’échapper (au moins virtuellement) de leur quotidien : le site internet du parc propose une visite 360° des lieux pour profiter des champs en fleurs et des couleurs.

En attendant de pouvoir sortir de chez nous, on peut au moins se consoler en se disant qu’on en profite sans abîmer le paysage.

CIM Internet