Paris Match Belgique

La journée mondiale de la Terre fête son cinquantième anniversaire en ligne

Le confinement ne doit pas faire oublier l'écologie

Le confinement ne doit pas faire oublier l'écologie. | © Unsplash / Alex Kotomanov

Environnement & Animaux

De nombreuses conférences, activités ou conversations en ligne sont prévues aux quatre coins du globe.

La journée mondiale de la Terre, reconnue par l’ONU et célébrée chaque année par des centaines de millions de citoyens à travers le monde, souffle ses cinquante bougies ce mercredi, en pleine pandémie. Alors que des milliards de personnes sont confinées chez elles pour freiner la propagation du Covid-19, les organisateurs appellent à « inonder la toile de messages d’espoir, d’optimisme et surtout d’actions », rappelant l’importance de la lutte contre la crise climatique.

« La pandémie de coronavirus nous rappelle les enjeux qui sous-tendent notre combat pour la planète », affirme le réseau Earth Day, qui coordonne l’événement célébré chaque année dans plus de 190 pays. « Si nous n’exigeons pas de changement, de transformation pour faire face à la crise climatique, le cours actuel des choses risque de devenir la nouvelle normalité, un monde au sein duquel les pandémies et phénomènes météorologiques extrêmes se répandent aux dépens des communautés déjà fragilisées et vulnérables », ajoutent-ils.

Des initiatives en ligne remplies « d’espoir et d’optimisme »

À défaut des traditionnels rassemblements et initiatives locales, les organisateurs appellent à une mobilisation massive sur internet. « Inondons le paysage numérique d’espoir, d’optimisme et d’actions », exhortent-ils. De nombreuses conférences, activités ou conversations en ligne sont prévues aux quatre coins du globe. Le site web officiel répertorie également des dizaines d’actions à la portée de tous en faveur de l’environnement.

Lire aussi > Un tiers de toutes les espèces végétales et animales pourrait disparaître d’ici 50 ans

Ce mercredi marque par ailleurs le cinquantième anniversaire de la journée mondiale de la Terre, également appelée Jour de la Terre, célébrée pour la première fois le 22 avril 1970 aux États-Unis. Sous l’impulsion du sénateur démocrate Gaylord Nelson, quelque 20 millions d’Américains étaient descendus dans les rues, les parcs et les auditoriums pour manifester contre les impacts nocifs du développement industriel sur la santé humaine. Des milliers d’universités et de grandes écoles avaient également organisé des manifestations contre la détérioration de l’environnement, marquant la naissance d’un mouvement environnemental mondial. Ce premier Jour de la Terre a mené à la création de l’agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) et à l’adoption des premières lois environnementales.


Lire aussi > Instagrameurs confinés, les sites naturels peuvent à nouveau respirer
Aujourd’hui, le réseau Earth Day œuvre essentiellement à éduquer et activer le mouvement environnemental dans le monde entier à travers la sensibilisation au réchauffement climatique, la pollution au plastique ou encore la perte de biodiversité.

Avec Belga

CIM Internet