Paris Match Belgique

Avec le confinement, les abeilles n’ont jamais produit autant de miel

Avec le confinement, les abeilles n'ont jamais produit autant de miel

"Autour de 4 kilos par jour... je n’ai jamais vu ça, en 20 ans de métier." | © Pixabay / PollyDot

Environnement & Animaux

Sans humains à l’horizon, les abeilles sont libres de butiner.

 

Le confinement aura indéniablement fait du bien à la nature. Après les animaux sauvages qui se promènent dans les villes désertes, c’est maintenant les abeilles qui font leur retour en force. C’est l’agréable découverte qu’a fait un apiculteur alsacien, Pierre Stephan. Interrogé par France 3 Grand Est, il raconte avoir un début de saison incroyable. « En l’espace de trois jours, j’ai eu des rentrées de nectar exceptionnelles. Autour de 4 kilos par jour… je n’ai jamais vu ça, en 20 ans de métier. »

Lire aussi > Les abeilles communiquent entre elles selon leur manière de voler, et on sait enfin le décrypter

En ce début de saison, les butineuses rapportent le nectar des fleurs de pissenlit, d’aubépine et des arbres fruitiers, rapporte France 3. Sans promeneurs, bucherons, touristes ou agriculteurs dans les horizons, les abeilles s’en donnent à cœur joie. Une nouvelle plutôt réjouissante quand on sait que les abeilles sont de plus en plus menacées à cause des pesticides notamment, et du manque de nourriture au printemps et en automne. « L’an dernier, j’étais découragé au point où je pensais m’arrêter », confie Pierre Stephan. « Cette année, c’est comme une renaissance, il y a des fleurs partout et c’est calme comme jamais. »

Avec le confinement, les abeilles n'ont jamais produit autant de miel
© Pexels/Timothy Paule II

Habituellement, cet apiculteur professionnel produit six tonnes de miel par an. Cette année, même si Pierre Stephan s’attend à bien plus, il ne prélèvera pas trop de nectar à ses abeilles. « Je leur laisse toujours toute la couronne de miel autour de la reine et du couvain. Elle n’a jamais été aussi pleine, mais c’est leur réserve, pour qu’elles aient tout ce dont elles ont besoin. Ça les rend plus résistantes en période de sécheresse ou de grand froid. »

CIM Internet