Paris Match Belgique

Voici pourquoi l’astéroïde qui a causé l’extinction des dinosaures s’est écrasé au pire endroit imaginable

Extinction des dinosaures astéroide

La probabilité d'une extinction de masse était en fait très faible. | © Unsplash / Fausto García.

Environnement & Animaux

Il y a 66 millions d’années, un météore géant s’écrasait sur la péninsule du Yucatán, provoquant la disparition des dinosaures.

 

Aujourd’hui, une étude intéressante publiée dans la revue Scientific Reports et partagée par National Geographic éclaire sur la probabilité et la malchance qu’un astéroïde de 12 kilomètres de diamètre s’écrase à cet endroit précis du globe.

Lire aussi > Découverte d’une planète de la taille de la Terre dans une « zone habitable »

Cette étude publiée en novembre 2017, mais jusque-là peu médiatisée, explique ainsi que l’extinction de masse des dinosaures et de 75 % de toute forme de vie terrestre a été le résultat d’une collision sur une entité de terre recouverte de roches capable de libérer une telle quantité de suie que la température de la surface terrestre serait descendue entre -10 °C et -8 °C après l’impact.

Concrètement, comme l’explique le National Geographic, l’impact survenu sur la ville portuaire de Chicxulub, au Mexique « aurait brûlé une quantité de roches sédimentaires riches en pétrole suffisante pour libérer près de 1,7 milliard de tonnes de particules fines de carbone noir dans l’atmosphère, soit une quantité de suie à même de remplir un stade de baseball couvert ». Ce phénomène aurait presque totalement bloqué la lumière du soleil, pourtant vitales pour les espèces présentes à cette époque-là, et provoqué un refroidissement temporaire de la planète.

Lire aussi > Bien avant l’extinction des dinosaures, la Terre était déjà au plus mal

Mais l’information véritablement intéressante de l’article concerne sans aucun doute le pourcentage de parcelles de terre capables de produire un tel phénomène et donc l’extinction des dinosaures. Il ne serait en effet que de 13%, ce qui permet de conclure qu’une extinction de cette ampleur était sans doute évitable et que les dinosaures ont surtout joué de malchance.

CIM Internet