Paris Match Belgique

Donald Trump rend légale la chasse des oursons et des loups

donald trump bébés ours loups environnement

Image d'illustration. | © Unsplash / Janko Ferlic.

Environnement & Animaux

Le gouvernement de Donald Trump vient de lever l’interdiction de la chasse des oursons et bébés coyotes dans l’État d’Alaska, ordonnée il y a cinq ans par Barack Obama.

Les amateurs de chasse seront bientôt autorisés à s’aventurer dans les parcs nationaux d’Alaska et à pratiquer ce que les groupes de protection animale jugent répréhensibles : appâter les bébés ours avec des sucreries pour les tuer et l’utilisation de la lumière artificielle pour le massacre des coyotes.

Lire aussi > Journée des espèces menacées : Les dernières que l’homme a fait disparaître

Selon The Washington Post, cette mesure devrait être inscrite mardi 16 juin dans le Federal Register. Ainsi, l’administration Trump mettra fin à cinq ans d’interdiction de ces pratiques, qui comprend également le chasse au caribou et le ciblage d’animaux à partir d’avions et de motoneiges. La loi sera effective trente jours après sa publication. Les représentants de l’État d’Alaska, composés majoritairement de chasseurs, ont fait valoir que les règles ordonnées en octobre 2015 par l’administration Obama enfreignaient les pratiques de chasse traditionnelle des autochtones.

Un geste électoral

Selon David Vela, directeur du service des parcs nationaux, « La règle modifiée soutiendra à faire progresser les buts et objectifs de la conservation de la faune, ainsi qu’à assurer une meilleure gestion de la chasse dans nos réserves nationales par l’Alaska, comme le précise l’Alaska National Interest Lands Conservation Act ».

Ce changement de règle est attendu depuis 2018 et a donc été salué par les membres de la délégation du Congrès de l’État, qui l’ont qualifié de « pas vers la reconnaissance du contrôle légitime de l’Alaska sur les ressources halieutiques et fauniques dans tout l’État ».

Lire aussi > Plus de 500 espèces d’animaux risquent de disparaitre d’ici seulement 20 ans

À l’orée des élections présidentielles américaines, Donald Trump s’assure ainsi une réserve de voies considérable dans l’État d’Alaska.

CIM Internet