Paris Match Belgique

Les tigres à dents de sabre n’étaient pas aussi féroces qu’on le pensait

Tous les tigres à dents de sabre n'étaient des bêtes féroces

Ce n'étaient pas non plus de gros chats inoffensifs... | © Belga Image / Twentieth Century Fox

Environnement & Animaux

Du moins, pas tous.

Quand on parle de tigre à dent de sabre, on peut penser au gentil et courageux Diego dans la saga L’Âge de Glace, ou bien à des animaux sanguinaires régnant en maitre sur leur territoire il y a des millions d’années. Seulement voilà, selon une nouvelle étude anglo-américaine, cette idée largement répandue ne serait pas tout à fait vraie, nous apprend le magazine Sciences et Avenir.

Lire aussi > Les dinosaures pourraient reprendre vie d’ici 5 ans

Le tigre à dent de sabre n’est pas une seule espèce avec un ancêtre commun, mais un ensemble de plusieurs espèces maintenant disparues, ayant pour seul point commun de ressembler à un tigre avec deux longues canines. Cette nouvelle étude s’est intéressée aux Thylacosmilus atrox qui vivaient il y a plusieurs millions d’années en Amérique du Sud, dans ce qui est aujourd’hui l’Argentine. Ces chercheurs de l’Université de Bristol (Royaume-Uni) ont analysé des ossements de ces animaux préhistoriques. Contrairement à ce que la science pouvait penser auparavant, ils se sont rendus compte que ces tigres à dent de sabre n’étaient pas d’incroyables chasseurs.

Plutôt des charognards

Les scientifiques expliquent avoir soulevé « plusieurs incohérences » au niveau des dents tout d’abord. Ils ont relevé des « caractéristiques différentes de celles des tigres à dent de sabre nord-américains », révèle Sciences et Avenir. Leurs dents étaient plutôt triangulaires, moins tranchantes que des dents plates. De plus, les Thylacosmilus atrox n’avaient pas d’incisives permettant de racler la viande sur les os. Leurs molaires ont également révélé des traces d’usures plus caractéristiques d’un régime à base de chair molle que celles « broyeuses d’os des carnivores ».

Les scientifiques ont découvert une autre différence : la mâchoire des Thylacosmilus atrox étaient moins bien puissante que leurs cousins d’Amérique du Nord. L’équipe en a donc conclue que contrairement à ce que l’on pensait, les tigres à dent de sabre d’Amérique du Sud n’étaient pas de redoutables chasseurs, mais plutôt des charognards. D’après leur dentition et la musculature de leur mâchoire, les Thylacosmilus atrox devaient surtout se nourrir de carcasses laissées par d’autres animaux.

CIM Internet