Paris Match Belgique

Le réchauffement climatique a totalement effacé 6 500 ans de lent refroidissement

Le réchauffement climatique a totalement effacé 6 500 ans de lent refroidissement

Depuis 6 500 ans, la température de la Terre diminuait... jusqu'à la période industrielle. | © Pixabay

Environnement & Animaux

Le thermomètre n’a jamais été aussi haut sur Terre depuis au moins 4 000 ans.

Ce n’est pas une grande nouvelle, mais les températures augmentent dangereusement à la surface de notre planète depuis de nombreuses années. Un rythme qui doit absolument ralentir si l’on ne veut pas changer à tout jamais notre environnement. Une nouvelle étude met en lumière le fulgurant réchauffement climatique qui a brutalement arrêté le refroidissement de la Terre. Grâce à ce graphique publié par Science Post, on peut facilement constater les changements de températures sur la surface de la Terre depuis ces 12 000 dernières années. La période n’a pas été choisie au hasard : la fin de la période glaciaire correspond au développement de nos civilisations.

Le réchauffement climatique a totalement effacé 6 500 ans de lent refroidissement
Température moyenne au cours des 12 000 dernières années. Les différentes couleurs correspondent à différentes méthodes de reconstruction. Les zones grisées indiquent l’incertitude. © Darrell Kaufman & al. 2020.

Bien qu’il existe une certaine marge d’incertitude, on voit globalement un réchauffement de la planète rapide entre 10 000 ans et 8 000 ans avant notre ère. Les températures continuent d’augmenter jusqu’à atteindre son maximum il y a environ 6 500 ans. Science Post précise qu’à ce moment-là, la température était environ 0,7°C supérieure à celle de la période préindustrielle. Ensuite, les températures sont lentement redescendues, de l’ordre de 0,1°C par millénaire, à cause de la diminution de l’ensoleillement. Un lent refroidissement jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à aujourd’hui ? Pas vraiment.

Lire aussi > WWF lance deux sites web destinés à éduquer les jeunes au changement climatique

Dans la version « zoomé » du graphique sur ces 2 000 dernières années, on constate un changement de tendance ces 100 dernières années. Avec la révolution industrielle et la production de masse, l’énergie consommée a fait augmenter l’atmosphère de près d’1°C. Cette augmentation rapide est d’autant plus inquiétante lorsque l’on compare avec les milliers d’années précédents. Bien qu’il y ait des marges d’incertitudes, on peut toutefois affirmer qu’il n’a jamais fait aussi chaud sur Terre depuis au moins 4 000 ans.

CIM Internet